Édit de Rivoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'édit de Rivoli est un édit signé le à Rivoli par Emmanuel-Philibert Ier, dit Tête de fer[1], duc de Savoie et prince de Piémont, relatif à l'usage de la langue dans les domaines de la Maison de Savoie.

Objet[modifier | modifier le code]

L'usage du latin est remplacé dans la rédaction des actes publics par le français dans les domaines à l'ouest des Alpes (Savoie) et dans la Vallée d'Aoste et par l'italien dans les domaines à l'est (Piémont) et au sud (comté de Nice) des Alpes[2],[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierpaolo Merlin, Emanuele Filiberto, Un principe fra il Piemonte e l’Europa, SEI, 1995
  • Carlo Moriondo, Testa di ferro, vita di Emanuele Filiberto di Savoia, Bompiani, Milan, 1981
  • Maria José di Savoia, Emanuele Filiberto, Milan, 1994.
  • Siva, Emanuele Filiberto, Rome, 1928.
  • Studi in onore di Emmanuele Filiberto.
  • Studi pubblicati dalla Università di Torino in onore di Emmanuele Filiberto.
  • Lo stato sabaudo al tempo di Emmanuele Filiberto. Turin, 1928.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierpaolo Merlin, Emanuele Filiberto, Un principe fra il Piemonte e l’Europa, SEI, 1995.
  2. cfr. Studi piemontesi, Volume 22, Centro studi piemontesi, 1993 - (Université du Michigan)
  3. Carlo Moriondo, Testa di ferro, vita di Emanuele Filiberto di Savoia, Bompiani, Milano, 1981.

Liens externes[modifier | modifier le code]