Écomusée du pays de Rennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Écomusée du pays de Rennes
Écomusée Bintinais - musée nuit.jpg

Nuit des musées 2012 à l'écomusée

Informations générales
Visiteurs par an
50 000 visiteurs par an
Site web
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Route de Châtillon-sur-Seiche, 35200 Rennes
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg

L’Écomusée du pays de Rennes est un écomusée français situé au sud de Rennes.

Aménagé dans l'ancienne ferme de la Bintinais aux portes de la capitale régionale, l'Écomusée du pays de Rennes a pour but de valoriser le patrimoine du pays de Rennes, de sensibiliser, d'éduquer les visiteurs, locaux et touristes, à la conservation de ce patrimoine, et de mettre en relation les différents acteurs culturels du territoire.

Il possède le label Musée de France.

Historique[modifier | modifier le code]

Avec ses soixante hectares, la Bintinais compte longtemps parmi les exploitations agricoles les plus importantes et les plus prospères du pays rennais, l'une des plus anciennes aussi puisque ce nom perdure depuis près de sept siècles. Son histoire remarquable reflète autant la vie rurale du pays que les rapports de la ville avec sa campagne environnante.

L'Écomusée du pays de Rennes est créé en 1987 comme une antenne du Musée de Bretagne avec qui il partage la totalité des collections communes et quelques services communs. Il possède le label Musée de France[1].

Le musée[modifier | modifier le code]

Le musée occupe le bâtiment principal de la remarquable ferme de la Bintinais. Sur 1 200 m2, le parcours muséographique retrace l'évolution du pays de Rennes du XIIe siècle à nos jours, à partir de l'histoire de la ferme et de ses habitants en abordant des thèmes très divers comme l'architecture, l'agriculture, le cadre de vie, les relations ville-campagne[2],[3]

Pièces reconstituées, objets, machines et meubles retracent cette évolution. Audiovisuels, jeux interactifs et films permettent aux publics de tous âges de comprendre la vie de ceux qui ont fait cette histoire à la fois singulière et universelle.

Expositions temporaires / Animations[modifier | modifier le code]

La politique d'expositions temporaires mise en œuvre par l'Écomusée entend illustrer les différents champs patrimoniaux du territoire et mettre en lumière des thématiques très différentes. Ces expositions temporaires sont créées par l'Écomusée, et mises en espace par des scénographes, à raison d'un événement annuel d'une durée moyenne de 9 mois. Cette fréquence permet à un large public de découvrir des présentations muséographiques.

Un conservatoire génétique animal[modifier | modifier le code]

Poule Coucou
Mouton d'Ouessant

Avec 19 races animales allant de la poule au cheval de trait, ce sont toutes les anciennes races domestiques de la Bretagne qui se trouvent ici rassemblées. Au-delà de l'étonnement pour le superbe camail doré du coq Gaulois et de la curiosité que suscitent les minuscules moutons d'Ouessant, l'Écomusée du pays de Rennes présente un « bestiaires riche d'histoires humaines ». Pie Noir, Froment du Léon, Coucou de Rennes, mouton d'Ouessant sont le reflet d'une histoire, celle de l'élevage, de l'agriculture et d'une région.

Le caractère novateur de l'espace agricole repose sur deux orientations complémentaires : assurer la conservation génétique des races de l'Ouest en voie de disparition et leur promotion, et montrer les animaux au sein d'un parcours pédagogique retraçant plusieurs siècles d'évolution agricole en Bretagne.

Un conservatoire génétique végétal[modifier | modifier le code]

Avec un itinéraire de découverte de l'agriculture et de l'élevage, couvrant plusieurs siècles d'histoire, l'Écomusée est désormais devenu un parc agronomique d'importance régionale alliant collections végétales et sentier d'interprétation. Sur les 19 hectares de terrains, le visiteur peut découvrir l'évolution des pratiques agricoles en Bretagne et celle des plantes cultivées. Comme les races animales, les anciennes variétés végétales ont été détrônées par d’autres plus productives ou mieux adaptées aux contraintes d'exploitation. Cette menace "d’érosion" du patrimoine génétique concerne les plantes de grande culture mais aussi les fruits et les légumes locaux.

Découvrir les plantes cultivées[modifier | modifier le code]

Le sentier de visite réunit plus d'une vingtaine de plantes cultivées et de cultures d'hier ou d'aujourd’hui. Ainsi cohabitent les cultures traditionnelles (lin, chanvre, sarrazin) et les plantes modernes introduites en Bretagne dans les années 1960 (maïs, colza, phacélie).

Vergers conservatoires et patrimoine fruitier[modifier | modifier le code]

La pomme à cidre constitue un bel exemple de patrimoine abandonné. Afin que cette richesse génétique ne disparaisse pas, l'Écomusée s'est engagé dans un programme de recherche et de conservation des variétés cidricoles locales. Trois vergers conservatoires rassemblent près de 120 variétés de pommes trouvées dans le pays de Rennes et ses environs. Cette collection est complétée de poiriers et cerisiers.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Musées de France » [PDF] (consulté le 7 août 2016), p. 11.
  2. « Patrimoine bâti », sur Écomusée du pays de Rennes (consulté le 7 août 2016).
  3. « Écomusée du Pays de Rennes », sur tourisme-rennes.com (consulté le 7 août 2016).