École de la Cité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École de la Cité
Histoire et statut
Fondation
2012
Type
Association à but non lucratif reconnue d'intérêt général
Fondateur
Localisation
Localisation
Pays
France
Chiffres-clés
Étudiants
120
Divers
Site web

Créée par Luc Besson en 2012, l'École de la Cité est un établissement d'enseignement supérieur privé, reconnu d'intérêt général, à but non lucratif, qui forme gratuitement et sans condition de diplôme, des jeunes âgés de 18 à 25 ans, aux métiers de scénariste et réalisateur[1].

Situé à la Cité du Cinéma, à Saint-Denis, dans le département de Seine-Saint-Denis, l’établissement dispense un enseignement pratique et professionnel, à des jeunes talents qui, faute de soutien financier, de connaissance du milieu ou de sensibilisation aux exigences académiques usuelles, n’accèdent pas aux filières existantes[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Luc Besson crée l’École de la Cité en 2012[3]. Il en est le président. Il fait appel à sa collaboratrice Isabelle Agid (déjà vice-présidente de l’association Luc Besson[4],[5], fondée en 2006, en faveur des jeunes et de la banlieue) qui est la co-fondatrice et la vice-présidente de l’école[6].

L'école est née avec l'aide de mécènes co-fondateurs, sociétés de productions télévisuelles et cinématographiques telles que Gaumont, Pathé, TF1, M6, Canal Plus, et des sociétés partenaires du secteur telles que Transpalux, Bnp Paribas, Kering, Next Shot, Digital Factory[7].

En 2018, l'École de la Cité connait des difficultés financières[8].

Formation[modifier | modifier le code]

La formation, qui se déroule sur un cursus de 2 ans, a pour objectif de permettre à tous les étudiants d’accéder à des emplois dès l’obtention de leur diplôme[9] dans le cinéma, la télévision, le Web, la création de courts et longs métrages, fictions, séries, documentaires, films publicitaires etc.[10].

L'école propose deux formations sur deux ans : auteur-scénariste ou réalisateur. L'enseignement y est pratique, en contact avec les professionnels présents dans les studios de la Cité du cinéma, qui disposent de neuf plateaux de tournage et d'ateliers techniques en vis-à-vis.[réf. nécessaire]

Concours[modifier | modifier le code]

Le processus d’admission s’effectue via un concours d’entrée composé de trois épreuves, sur les critères de la motivation et de la créativité[11].

Statut[modifier | modifier le code]

Association à but non lucratif reconnue d'intérêt général[12], l'école a pour philosophie de former des jeunes talents créatifs et motivés, désireux d’apprendre les métiers de scénariste et de réalisateur. Elle accueille 120 étudiants venus de tous univers et de tous les horizons sociaux[13].

Les promotions d’élèves[modifier | modifier le code]

Chaque promotion bénéficie d'un parrainage d'une personnalité de renom, qui les accompagne durant toute la durée du cursus[14],[15]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « lecole-de-la-cite-les-mains-dans-la-pellicule », sur presseetcite.info.
  2. « Site internet de l'Ecole de la Cité », sur presseetcite.info.
  3. « LeMouv.fr invite l’ecole de la cité », sur youtube.
  4. « The Dream Team », sur www.gettyimages.fr.
  5. « Laboratoires du cinéma », sur www.telerama.fr.
  6. « pour une reconnaissance des métiers artistiques », sur www.africultures.com.
  7. « Site Ecole de la Cité », sur www.ecoledelacite.com.
  8. « L'école de cinéma de Luc Besson à Saint-Denis en danger », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 13 juillet 2018)
  9. « Saint-Denis ouverture des inscriptions à l'École de la Cité », sur www.leparisien.fr.
  10. « l'Ecole de la Cité un nouveau cursus pour les bacheliers », sur www.letudiant.fr.
  11. « Inscriptions ouvertes à l'École de la Cité de Luc Besson », sur www.cinechronicle.com.
  12. « Direct Etudiant », sur www.directetudiant.com.
  13. « Labo du Cinéma français », sur www.telerama.fr.
  14. « Site internet de l'Ecole de la Cité », sur www.ecoledelacite.fr.
  15. « Une site deux écoles », sur www.veritesplurielles.fr.