École dans l'Égypte antique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'école correspond au premier stade de l'éducation scolaire des enfants des classes aisées et/ou intellectuelles de l'Égypte antique.

Il existait deux lieux distincts d'instruction où la progéniture des élites, des fonctionnaires et du clergé pouvait se rendre afin de recevoir un enseignement adapté à leur rang social. Le terme générique d'« école » renvoie à l’institution de l’ât seba(y.t), littéralement « le lieu d’instruction »[1].

La première mention de l’école se rencontrent à la Première Période intermédiaire, dans la tombe d’un nomarque d’Assiout[2]. Plusieurs textes font allusion à l’envoi de l’enfant dans ce lieu d’enseignement alors qu'aucun document ne mentionne le fait que le jeune Égyptien débutait son instruction à la Maison de vie égyptienne, l'autre lieu antique qui accueillait les écoliers égyptiens. L’institution de l’ât seba(y.t) semble donc avoir été la première étape de l’apprentissage des élèves et le per ânkh, la seconde étape dans leur instruction. Ce fait n’était toutefois valable que lorsque ces deux établissements étaient situés dans une aire géographique proche. Il n’est pas impossible que la Maison de Vie se soit substituée à l’école lorsqu’il n’y en avait pas à proximité.

Bien que les allusions à cette institution soient multiples, à ce jour, nulle école antique n’a été découverte en Égypte par les archéologues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour en savoir plus sur le sujet : Amandine Marshall, Être un enfant en Égypte ancienne, 2014, p. 115-129 ; Christian Leblanc, « L’école du temple (ât-sebaït) et le per-ânkh (maison de vie) à propos de récentes découvertes effectuées dans le contexte du Ramesseum », Actes du neuvième Congrès International des Égyptologues, Grenoble, 6-12 septembre 2004, vol. II, Orientalia Lovaniensia Analecta 150, 2007, p. 1101-1108 ; Alessandro Roccati, « Naissance de l’école », Égypte, Afrique et Orient 26, juillet 2002, p. 3-8 ; Hellmut Brunner, « Schule », Lexikon der Ägyptologie 5, 1984, p. 741-743.
  2. Tombe no 5 d’Assiout. Cf. Description de l’Égypte, IV, 1817, pl. 48 et Edel (E.), Die Inschriften der Grabfronten der Siut-Gräber in Mittelägypten aus der Herakleopolitenzeit, Abhandlungen der rheinisch-westfälischen Akademie der Wissenschaften 71, 1984, p. 109.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amandine Marshall, Être un enfant en Égypte ancienne, Éditions du Rocher, coll. « Champollion », 351 p. (ISBN 978-2-268-07597-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]