Fête-Sed de l'an trente de Ramsès II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les documents font défaut pour comprendre le déroulement exact de la fête-Sed de l'an trente du règne de Ramsès II, les prêtres ayant été avares de renseignements.

Ramsès II a cinquante-six ans quand il aborde la trentième année de son règne et s'apprête à célébrer son jubilé chargé de donner au souverain une nouvelle jeunesse[1].

C'est à Khâemouaset, un des fils de Ramsès II, que revient la charge d'annoncer l'évènement :

« Année trente, première fête Sed du Seigneur du Double Pays, Ousermaâtrê-Setepenrê, doué de vie pour le temps infini. Sa majesté ordonne que soit annoncé la fête Sed dans le pays tout entier par le fils du roi, le prêtre Sem Khâemouaset. »

Ce dernier est assisté de Khaÿ, le nouveau vizir nommé par Pharaon, qui succède à son père Paser.

Cette année-là, comme par magie, la nature se met au diapason ainsi que le note un scribe :

« Haut est le Nil pour le premier jubilé de Ramsès Méryamon (...). Aucune digue ne peut résister devant lui. Les rives reculées regorgent de poissons et de gibier (...), les greniers touchent le ciel. »

La fête-Sed se déroule sous la houlette de la déesse Hathor ; la grande épouse royale Néfertari n'étant plus depuis cinq ans, c'est selon toute vraisemblance, la grande épouse royale Isis-Néféret, la mère de Khâemouaset, qui tient le rôle d'Hathor, déesse du renouvellement, et sa fille Bentanat, une de ses secondes grandes épouses, celui de Sothis, divinité de la crue bienfaisante du Nil.

La fête débute à Pi-Ramsès, la capitale de Ramsès II, mais le rite essentiel est l'érection du pilier djed, qui symbolise le dieu Osiris lors de sa résurrection. Cette cérémonie solennelle doit se dérouler à Memphis, dans le temple de Sokar. Ramsès, suivi de sa cour, se rend donc dans l'ancienne capitale pour redresser le pilier osiriaque qui sera gardé dans le temple de Sokar, prêt pour le prochain jubilé du roi.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ramsès II aurait célébré en tout, à partir du grand jubilé de l'an XXX, quatorze fêtes-Sed durant ses soixante-sept années de règne, avec, dans les dix dernières années, une fête-Sed tous les deux ans.