Échiquier (finance)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Échiquier constituait dans le duché de Normandie puis dans le royaume d'Angleterre (dont le nom sera traduit par Exchequer en anglais), l'équivalent de la Chambre des comptes des autres royaumes et principautés.

L’Échiquier de Normandie fut créé par Rollon, le premier duc Normand au commencement du Xe siècle. La province a également connu l’Échiquier d'Alençon (jusqu’en 1584) et l’Échiquier de Beaumont-le-Roger (1328-1331).

Le nom d’échiquier viendrait :

  • soit du fait que le premier échiquier de Normandie se serait tenu dans une salle dont le sol était constitué alternativement de pavés de pierres carrées noires et blanches, comme les tabliers ou échiquiers servant à jouer aux échecs.
  • soit de ce qu’il y avait sur la table où se réglaient les comptes de la trésorerie, un tapis échiqueté de noir et de blanc, servant à caser les différentes monnaies ayant cours dans le Duché. Les Ducs emmenaient partout avec eux ce tapis et terminaient leurs décision par ces mots : actum in scaccario ou super scaccarium[1].

Quelques années après la Conquête normande l'institution sera transposée en Angleterre à partir de 1150 par Henri Beauclerc. L'exchequer devant lequel les shérifs viennent déposer leurs comptes, se divisa sous Henri II entre un Upper Exchequer (« Haut-Echiquier »), faisant office de chambre des Comptes, et un Lower Exchequer (« Bas-Echiquier »), chargé de l’administration courante. Il était animé par des barons de l'Échiquier et des chambellans sous la direction du Chancelier de l'Échiquier (Chancellor of the Exchequer) qui est encore de nos jours la dénomination officielle du ministre des Finances du gouvernement britannique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Encyclopédie des gens du monde" Par Artaud de Montor - 1837 - page 54