Éditions de Fallois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1987[1]
Fondée par Bernard de Fallois
Fiche d’identité
Forme juridique Société anonyme[2]
Statut Éditeur indépendant
Siège social 22 Rue La Boétie - Paris 08[2]  (France)
Spécialités Littérature contemporaine, Littérature étrangère, Histoire
Langues de publication Français
Effectif 5 (en 2008)[1]
Données financières
Chiffre d'affaires 8,66 M (en 2015)[2]

Les Éditions de Fallois[3] est une maison d'édition indépendante, française, fondée par Bernard de Fallois en 1987. Bien que de taille réduite[1], elle a publié les œuvres de plusieurs académiciens tels que Jacqueline de Romilly, Marcel Pagnol et Maurice Tubiana, ou d'auteurs ayant une large renommée tels que Françoise Chandernagor ou Raymond Aron.

Description[modifier | modifier le code]

Éditions de Fallois exploite un catalogue d'œuvres anciennes, dont 34 titres de Marcel Pagnol dans la collection Fortunio et la série Fortune de France de Robert Merle. Mais son activité consiste principalement à publier des œuvres inédites, couvrant des domaines très variés, de la littérature contemporaine (essais ou fiction) à l'histoire (Michel Zink, Simone Bertière), en passant par des auteurs très divers tels que Georges Moustaki, Jean-Marie Lustiger ou Éric Tabarly.
La maison publie aussi des œuvres de la littérature anglaise, ou en provenance de Suisse et des pays de l’Est (Vladimir Volkoff), en coédition avec les Éditions L'Âge d'Homme.

Historique[modifier | modifier le code]

Bernard de Fallois a fondé cette maison d'édition avec pour principal objectif l'indépendance vis-à-vis des grands groupes financiers[1]. Malgré plus de vingt ans d'existence et la publication d'auteurs renommés, mêlant succès d'estime et commerciaux, la maison a conservé une taille réduite et n'a pas cherché à s'étendre davantage. Son fondateur et actuel dirigeant, avoue en effet de pas chercher la rentabilité à tout prix et souhaite seulement publier des œuvres qu'il apprécie, dont celles de ses nombreux amis[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Bernard de Fallois, le monstre sacré », Le Figaro.fr,‎ (lire en ligne)
  2. a, b et c Éditions de Fallois sur le site societe.com
  3. « Éditions de Fallois » est le nom complet de la maison d'édition, tel qu'il apparaît sur la couverture de tous les ouvrages publiés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe : Bernard de Fallois.