Álvaro del Portillo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Álvaro.
Alvaro del Portillo
Image illustrative de l'article Álvaro del Portillo
Biographie
Nom de naissance Alvaro del Portillo y Diez de Sollano
Naissance
à Madrid
Ordination sacerdotale
Décès (à 80 ans)
à Rome
Bienheureux de l’Église catholique
Béatification , par
François
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale , par
Jean-Paul II
Évêque titulaire de Vita
Autres fonctions
Fonction religieuse
Prélat de l'Opus Dei

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Álvaro del Portillo, né à Madrid le et mort à Rome le , est un prêtre catholique, qui fut le premier successeur de Saint Josemaría Escrivá de Balaguer à la tête de l'Opus Dei. Il a été déclaré Vénérable en 2012 par le Pape Benoît XVI et Bienheureux en 2014 par le pape François.

Biographie[modifier | modifier le code]

Álvaro del Portillo est né le 11 mars 1914 à Madrid, (Espagne), dans une famille profondément chrétienne. Il est le troisième fils d'une fratrie de 8 enfants. Après ses études au lycée du Pilar de Madrid, il entra à l'école des ingénieurs des Ponts-et-Chaussés. Ingénieur civil et docteur en philosophie et en droit canon, il s'incorpore en 1935 à l'Opus Dei, fondé le par Josemaría Escrivá de Balaguer. Il reçut une formation du fondateur même de l'Œuvre et ressentit une vocation sacerdotale. C'est ainsi qu'il fut ordonné prêtre le . Alvaro commença de nombreux voyages apostoliques dans différentes villes d'Espagne.

Premier collaborateur et ami de Saint Josémaria Escriva, il emménagea avec lui en 1946 à Rome, afin d'y préparer la reconnaissance officielle de l'Opus Dei. Alvaro suivait Saint Josémaria dans tous ses déplacements apostoliques à travers l'Europe. C'est ainsi qu'il écoutait chaque enseignement du fondateur et les mit en acte dans sa propre vie.

Il travailla intensément à la Curie romaine et contribua à la préparation du Concile Vatican II auquel il participa activement.

Élu à la tête de l'Opus Dei à la mort de son fondateur, Álvaro del Portillo est ensuite ordonné évêque par le pape Jean-Paul II le 6 janvier 1991. Il a dirigé l'Opus Dei de 1975 à sa mort. En tant que prélat de l'Opus Dei, on retient de lui essentiellement deux choses : il a contribué à donner à cette institution catholique son statut juridique actuel (c'est-à-dire celui de Prélature personnelle) et a œuvré en faveur de l'expansion de l'Opus Dei à travers les cinq continents. Il fut également un acteur important de la béatification du fondateur auprès duquel il a vécu pendant 40 ans.

À la suite de Saint Josémaria, Alvaro continua les enseignements et les voyages apostoliques à travers le monde. Homme d'une immense spiritualité, il acquis une réputation de sainteté.

Álvaro del Portillo est mort saintement le au retour d'un pèlerinage en Terre sainte. Le jour même, le pape Jean-Paul II est venu prier sur sa dépouille mortelle.

Son corps repose dans la crypte de l'église prélatice Santa Maria della Pace à Rome.

Son successeur à la tête de l'Opus Dei est Javier Echevarría Rodríguez.

Béatification[modifier | modifier le code]

En 2004, l'Église catholique a ouvert la cause de béatification d'Álvaro del Portillo.

En juin 2012 le Pape Benoît XVI a reconnu ses vertus héroïques, au titre duquel il fut reconnu Vénérable. Le , le Pape François (pape) a signé le décret de Béatification d'Álvaro del Portillo, en reconnaissant officiellement un miracle attribué à son intercession.

Il est béatifié à Madrid où il est né, le samedi [1]. La cérémonie est présidée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints. Une messe est célébrée le 28 par Mgr Xavier Echevarria, prélat-évêque de l’Opus Dei.

Le soir du 29 septembre, son corps est placé à Rome dans la Basilique Saint-Eugène (it)[2], basilique confiée au soin des prêtres de l'Opus Dei depuis 1980. Une exposition temporaire retraçant la vie d'Álvaro est parallèlement organisée[2]. Le 30 sont organisées deux messes d'action de grâce, la première à la Basilique Sainte-Marie-Majeure, la seconde à la Basilique Saint-Jean-de-Latran[2]. D'après l'Opus dei, 15 000 fidèles se sont recueillis durant ces trois jours[3].

À la fin des cérémonies autour de sa béatification, son corps est transféré depuis la basilique Saint-Eugène vers son lieu de repos, au sein de l'Église Saint-Marie de la Paix[3].

La fête liturgique du bienheureux Álvaro est célébrée le 12 mai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Détails sur la béatification de don Alvaro. », sur site français de l'Opus Dei,‎
  2. a, b et c « Activities in Rome Related to Alvaro del Portillo's Beatification », sur Beatification of Alvaro del Portillo,‎ (consulté le 5 octobre 2014)
  3. a et b « 2 octobre: transfert du bienheureux Alvaro à Sainte Marie de la Paix », sur site belge de l'Opus Dei,‎ (consulté le 5 octobre 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Salvador Bernal (trad. Anne-Marie Paquet-Côté et Fernand Côté), Mes souvenirs d'Alvaro del Portillo : évêque, prélat de l'Opus Dei [« Recuerdo de Alvaro del Portillo »], Chambly, Québec, Éditions des Oliviers,‎ , 339 p. (ISBN 978-2-923-37808-4, OCLC 86226358).
  • En espagnol, un livre récent : Javier Medina Bayo, Álvaro del Portillo: Un hombre fiel (Biografías y Testimonios), Rialp, Madrid, 2013. Une traduction française est en cours.

Liens externes[modifier | modifier le code]