Zhou Dingwang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zhou Dingwang (周定王) de son nom personnel Ji Yu (姬瑜) fut le vingt et unième roi de la prestigieuse mais déclinante dynastie Zhou. Il régna de -606 à -585.

Règne[modifier | modifier le code]

Conflits internes[modifier | modifier le code]

La venue sur le trône du roi Ding, mit fin à plusieurs conflits au sein de la famille royale. La situation familiale se stabilisa. Son règne marqua en outre, un retour à la stabilité.

L'affront de Chu[modifier | modifier le code]

Pendant son règne, le roi de l'état de Chu lui envoya un émissaire qui fut reçu par Wangsun Man, un de ses ministres. L'émissaire demanda s'il pouvait soupeser les légendaires neuf chaudrons tripodes qui remontaient à la dynastie Xia. Man lui refusa ce privilège qui n'était rien d'autre qu'une tentative d'éviction de la dynastie régnante, puisque ce geste est considéré comme la prérogative du souverain légitime seulement. Or le souverain légitime était le roi Ding. Alors en demandant cela, c'est comme s'il avait demandé à remplacer la dynastie régnante, ce qui constitue un véritable camouflet à la famille régnante.

La dynastie Zhou, une puissance de persuasion[modifier | modifier le code]

Alors que le roi Zhuang de Chu qui était en visite officielle à Chengzhou, le roi Ding rencontra ledit roi de Chu et il finit par le convaincre que le mandat du Ciel, appartenait toujours à la dynastie Zhou et ce malgré la faiblesse militaire évidente de la dynastie. Le royaume de Chu fut victime comme beaucoup avant et après lui de la force de persuasion des Zhou. Les roi Zhou conscients qu'ils ne pouvaient vaincre de puissantes armées, utilisèrent l'arme la plus redoutable pour triompher de leurs ennemis; la persuasion. C'est ainsi que le très redoutable royaume de Chu fut vaincu à deux reprises par les rois Zhou, Dingwang et Nanwang.