Ying Chen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom, le nom de famille, Ying, précède le nom personnel.

Ying Chen

Activités écrivaine
Naissance 1961
Shanghai
Langue d'écriture français
Distinctions Prix Alfred-Desrochers (1999)

Ying Chen (en chinois, 应晨) est une écrivaine sino-canadienne née à Shanghai en 1961. Ying Chen y poursuit ses études universitaires jusqu'à l'obtention de sa licence-ès-lettres françaises. Outre le dialecte de sa région et le mandarin, elle a appris le russe, l'italien, l'anglais et le français. En 1989, elle vient étudier au département de langue française de l'Université McGill. Elle a habité Magog et depuis 2003 réside à Vancouver. Elle est mère de deux enfants.

Puis pour tromper la nostalgie de sa Chine natale, elle se met à l'écriture jusqu'à y consacrer douze heures par jour. Lorsqu'elle commence ses journées, elle se laisse bercer par la musicalité des textes de Marcel Proust qu'elle lit à haute voix. Son premier roman La mémoire de l'eau relate l'histoire de la Chine contemporaine à travers les yeux de femmes de plusieurs générations. Son second, Lettres chinoises, a pour sujet la correspondance d'un jeune immigrant à sa fiancée restée en Chine, et témoigne du choc des cultures, du déracinement et de l'impossibilité de l'amour. Son roman L'ingratitude lui vaut le prix Québec-Paris décerné en février 1996 ainsi que le prix des lectrices de la revue Elle-Québec. Le roman Immobile a la saveur d'un conte de fées. Le temps est le principal sujet de ce roman et il porte sur la mémoire.

Selon Élisabeth Benoît, du journal La Presse : « Cette romancière est une ensorceleuse. »

Honneurs[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1992 : La Mémoire de l'eau, Montréal, Leméac ; Arles, Actes Sud ;
  • 1993 : Les Lettres chinoises, Montréal, Leméac
  • 1992 : L'Ingratitude, Montréal, Leméac ; Arles, Actes Sud, 1995
    Sept ans après l'arrivée de Ying Chen au Québec, la parution de L'Ingratitude est chaleureusement accueillie par la critique et lui vaut le prix Québec-Paris. Pour souligner son émergence dans le monde littéraire, le journal La Presse la nomme "Personnalité de la semaine" du 10 mars 1996. Dans ce roman, l'auteur aborde les rapports mère-fille dans ce qu'ils peuvent avoir de plus cruellement destructeurs.
  • 1992 : Immobile, Montréal, Boréal ; réédition Arles: Actes Sud, 1998 ;
  • 1993 : Le Champ dans la mer, Montréal, Boréal ; puis réédition Paris, Seuil, 2002 ;
  • 2003 : Querelle d'un squelette avec son double, Montréal, Boréal ; réédition Paris, Seuil ;
  • 2004 : Quatre Mille Marches : un rêve chinois, Montréal, Boréal ; Paris, Seuil ;
  • 2006 : Le Mangeur, Montréal, Boréal ; Paris, Seuil ;
  • 2008 : Un enfant à ma porte, Montréal, Boréal ; réédition Paris, Seuil, 2009 ;
  • 2010 : Espèces, Montréal, Boréal ;
  • 2013 : La rive est loin, Montréal, Boréal.