Yalou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

39° 50′ 03″ N 124° 18′ 58″ E / 39.8342, 124.316 ()

Yalou/Amnok
Pont sur la rivière Yalou
Pont sur la rivière Yalou
Caractéristiques
Longueur 800 km
Bassin 30 000 km2
Bassin collecteur Yalou
Débit moyen ?
Cours
Source Mont Paektu
Embouchure mer Jaune
· Altitude 0 m
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Drapeau de la République populaire de Chine Chine

Le Yalou (chinois : 鴨綠江 ), ou Amnok (en coréen 압록강), est un fleuve qui marque la frontière entre la République populaire de Chine et la Corée du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ponts sur le fleuve Yalou, menant de Sinuiju à Dandong, vus depuis la Corée.

Il naît sur le Mont Paektu, point culminant de toute la Corée, à 2 500 m d'altitude et se jette dans la mer Jaune, après un parcours de 800 km orienté globalement vers le Sud-Ouest. Son bassin versant a une superficie de 30 000 km².

Plusieurs pont permettent de franchir le fleuve dont le pont de l'amitié sino-coréenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux grandes batailles se sont déroulés sur son cours :

  1. la bataille du fleuve Yalou (1894), au cours de la guerre sino-japonaise ;
  2. la bataille du fleuve Yalou (1904), au cours de la guerre russo-japonaise.

Toutes deux furent des victoires japonaises décisives.

Pendant l'occupation japonaise (1910-1945), la rive gauche du fleuve fut fortement industrialisée : 20 % de la production industrielle de l'empire japonais provenait de la Corée.

Durant la guerre de Corée, en octobre et novembre 1950, l'approche du Yalou par les forces américaines déclencha l'intervention des « volontaires » chinois qui repoussèrent le front au-delà du 38e parallèle.

Notes et références[modifier | modifier le code]