xkcd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
xkcd
Webcomic
Image illustrative de l'article Xkcd

Auteur Randall Munroe
Genre(s) Humour

Thèmes Divers

Pays États-Unis
Langue originale anglais
Autres titres XKCD
Éditeur Breadpig
Première publication Septembre 2005
Publié dans http://xkcd.com/
Périodicité Lundi, mercredi, et vendredi
Nb. d’albums 1
xkcd - Protestataire wikipédien (le panneau indique « référence nécessaire », phrase utilisée sur Wikipédia pour demander une source concernant une information présente dans un article).

xkcd (ou XKCD) est une bande dessinée en ligne créée par Randall Munroe, un ancien consultant sur les robots à la NASA. L'auteur la définit comme « un webcomic sarcastique qui parle de romance, de maths et de langage »[1].

Les nouvelles bandes apparaissent habituellement les lundis, mercredis et vendredis à minuit (Heure de l'Est[2]), et les thèmes abordés varient grandement, des réflexions sur la vie, l'amour ou la politique, mais aussi de très nombreuses références scientifiques poussées (dans les domaines des mathématiques, de la physique et de l'informatique). On trouve aussi dans xkcd beaucoup de références à la culture populaire et à la culture « geek ».

Le style de dessin est remarquablement simple, avec des personnages en bâtonnets (stickfigure en anglais) et décors très simples, voire absents. Cependant, certaines planches présentent des paysages caractéristiques, des patrons mathématiques complexes (comme des fractales) et des imitations du style d'autres auteurs.

La bande est disponible sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial 2.5, une licence libre autorisant la distribution des dessins, à condition de citer l'auteur et de ne pas générer de profit de la distribution. Cette licence permet la réalisation de traductions non officielles par des internautes, en espagnol, en russe, en français[3], etc.

Nom[modifier | modifier le code]

Selon Munroe, le nom de la BD s'écrit intégralement en caractères minuscules d'imprimerie (xkcd), bien que l'usage des lettres capitales (XKCD) soit d'après lui une « alternative acceptée[4] ».

Le nom xkcd n'est pas un acronyme et n'a pas de signification particulière : Munroe prétend qu'il cherchait une combinaison de lettres qui n'ait pas de sens, qui soit impossible à prononcer, et qui ne semble pas être un acronyme[5]. Il aborde cette question de manière humoristique dans certaines planches[6].

Cependant, certaines personnes ont cherché des explications potentielles au nom xkcd, par exemple, le webcomic The Short Mind affirme que l'addition des valeurs numériques des lettres x,k,c et d donnant 42[7], le nom xkcd serait une référence à la réponse à La grande question sur la vie, l'univers et le reste, de Douglas Adams, un élément de la « culture geek[8] ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Randall Munroe, le créateur d'xkcd.

La publication a commencé en 2005, quand Munroe a décidé de scanner les dessins qu'il avait faits dans ses cahiers scolaires et les rendre consultables sur son site. Finalement, la BD a été déplacée sur un site web autonome, xkcd.com, quand Munroe a commencé à vendre des T-shirts basés sur les dessins. Aujourd'hui, il travaille à temps plein[9] sur xkcd, qui est devenu son travail.

En mai 2007, xkcd a attiré l'attention en représentant de façon géographique les communautés en ligne[10]. Des sites divers étaient dessinés en continents, leur taille étant relative à leur popularité, et leur coordonnées dépendant de leurs sujets généraux. Cette publication a introduit xkcd à la seconde place du classement « The new hotness » du journal The post standard[11].

Le 23 septembre 2007, des centaines de personnes se sont rassemblées au parc Révérend Thomas J. Williams dans le nord de Cambridge dans le Massachusetts car les coordonnées de ce parc avaient été mentionnées dans une bande[12], racontant l'histoire d'un homme qui avait rendez-vous le 23 septembre aux coordonnées 42,39561 ° N 71,13051 ° W. La bande se concluait par « Vouloir quelque chose n'en fait pas nécessairement une réalité ». La date figurant sur la planche étant ultérieure à celle de la publication, ces personnes avaient interprété ce texte comme un rendez-vous. L'auteur d'xkcd s'est effectivement rendu au rassemblement, en affirmant qu'en fait, vouloir quelque chose peut la rendre réelle[13].

En octobre 2008, le magazine The New Yorker a mis en ligne une interview et un « Cartoon-Off » entre Randall Munroe et Farley Katz. Pour le Cartoon-Off, Katz et Munroe ont dessiné L'internet, envisagé par les personnes âgées, La théorie des cordes, 1999, et Votre animal préféré en train de manger votre nourriture préférée[14].

Thèmes récurrents[modifier | modifier le code]

Bien que le comic ne suive pas de scénario spécifique, il existe quelques thèmes et personnages récurrents[15].

Thèmes[modifier | modifier le code]

Beaucoup des strips sont des blagues concernant les mathématiques ou l'informatique. Ces blagues englobant un large choix de sujets demandent souvent une bonne connaissance du sujet pour comprendre l’intérêt de la blague. L'amour et la romance sont d'autres sujets souvent évoqués dans xkcd, à travers beaucoup de strips ne prétendant pas être drôles[15]. L'inspiration de Munroe vient de tous les horizons, mais il affirme surtout avoir été marqué par Calvin et Hobbes[16] et les images de Kurt Halsey[17].

Un certain nombre de strips commencent aussi par « My hobby » (« mon passe-temps »), dans lesquels le personnage narrateur décrit un comportement humoristique ou insolite, souvent en rapport avec des jeux de langage[18].

Les références à Wikipédia ou aux articles de Wikipédia sont relativement fréquentes sur xkcd[19]. On retrouve aussi de fréquentes références à l’obsession que porte Munroe à une potentielle attaque par des vélociraptors[20], et aux blagues Ta mère[21].

Chaque bande dessinée présente également une info-bulle, spécifié à l'aide de l'attribut title en HTML. Le texte contient habituellement une conclusion, une remarque de Munroe ou une anecdote liée à la bande dessinée de ce jour.

Personnages[modifier | modifier le code]

Bien que Munroe ne semble par recourir à une liste officielle des personnages, on peut cependant constater la récurrence de certains personnages reconnaissables à leurs vêtements (par exemple des chapeaux) ou leur caractère.

  • Un homme qui ressemble en tout point aux autres personnages, excepté l'ajout d'un chapeau noir. Ce chapeau est une référence à Aram du webcomic Men in Hat[22] et non pas aux hackers de type black hat comme souvent supposé[23],[24]. Ce personnage est apparu pour la première fois dans Poisson, la douzième planche publiée sur le site[25]. Il se définit lui-même comme un « classhole », mot-valise anglais entre classy (classe) et « asshole » (trou du cul, connard)[26]. Il ne se gêne pas pour pointer du doigt les échecs des autres, et a parfois recours à une violence extrême pour démontrer ses idées[27],[28] C'est l'un des personnages qu'on retrouve le plus fréquemment dans la bande dessinée, mais il n'a toujours pas de nom officiel. Le tooltip de la planche 493 le surnomme hat guy (littéralement: « le mec au chapeau »)[29]
  • Le personnage féminin le plus récurrent est Megan, qui apparaît dans différentes planches. Son nom est apparu pour la première fois dans Boombox[30], puis encore quelques fois après[31]. On la reconnaît à sa coiffure, des cheveux noirs coupés court. Munroe entretient une certaine ambiguïté avec ce personnage, qu'on pourrait croire inspiré par des faits réels de sa vie.
  • Un Garçon dans un tonneau apparaît dans 5 planches publiées au tout début d'xkcd. Contrairement aux autres personnages, ce n'est pas un bonhomme allumette car Munroe avait dessiné ses aventures quand il était à l'école, bien avant même d'avoir imaginé xkcd. Durant les 5 planches, on le voit dériver sur une très vaste étendue d'eau, dans un tonneau. Il apparaît dans les planches #1, #11, #22, #25, et #31.
  • Deux autres personnages récurrents sont le nihiliste, et l'existentialiste au béret, qui apparaissent presque toujours ensemble. Ces personnages ont fait leur première apparition dans Nihilism[32].
  • Des personnages réels connus dans le monde de l'informatique et la science font quelques apparitions, comme les défenseurs du logiciel libre Richard M. Stallman[33],[34]et Cory Doctorow[35],[36], ou encore le physicien Richard Feynman[37],[38]
  • Calvin et Hobbes font une apparition dans le comic Electric Skateboard[39]. Cette apparition s'explique par le culte que Randall Munroe voue a la bande dessinée de Bill Watterson.

Publications[modifier | modifier le code]

Le rythme habituel des publications est de trois par semaine, le lundi, mercredi et vendredi.

Il arrive pourtant que l'auteur accélère la production, pour proposer une planche par jour de la semaine, notamment lors de la Parody Week, des séries Choices, 1337, Secretary et Race, ainsi que lors de la Guest Comic Week.

Au , 1 159 planches étaient publiées sur le site xkcd.

Activités inspirées par xkcd[modifier | modifier le code]

Richard Stallman attaqué par des ninjas, inspiré du comic Open Source[40].
  • Après la publication d'Open Source[40] dans lequel Richard Stallman était attaqué la nuit par des ninjas, ce dernier a reçu un katana envoyé par deux fans d'xkcd[41]. Peu après, à une conférence contre les DRM, d'autres individus inspirés par xkcd se sont déguisés en ninjas et ont fait mine de l'agresser[42],[43].
  • Quand Cory Doctorow a reçu l'EEF Pioner Award, la présentatrice lui a remis une cape rouge, des lunettes de natation, et un ballon gonflé à l'hélium[44], en référence a Blagofaire[45]
  • Un certain nombre de lecteurs d'xkcd ont joué aux échecs sur des montagnes russes, et ont envoyé la photo souvenir à Randall Munroe, en référence à Chess Photo[46],[47].
  • Après la publication d'une idée de site web qui n'existerait pas encore[48], Randall a collecté des photographies d'autres lecteurs nus sous la douche en train de jouer de la guitare [49].
  • D'autres lecteurs ont créé un groupe de geohashing sur le wiki d'xkcd. En référence à Geohashing[50]: Grâce à un algorithme de Randall Munroe, ils obtiennent une destination relativement proche de leur position, en fournissant comme paramètres une date, et leur position[51].
  • Dans Python 3.0, le code import antigravity est un easter egg inspiré par le strip Python[52], qui ouvre dans un navigateur Web la page du comic sur xkcd.
  • La version 23.1 du logiciel GNU Emacs a introduit l'easter egg M-x butterfly, en référence à Real Programmers[53],[54],[55]
  • L'opérateur RepRap Allan Ecker s'est inspiré de la planche Infrastructures[56] pour créer un minuscule violon open source[57].
  • Deux fans Lewis Hulbert and Jordan Zhu ont donné le nom (4942) Munroe à un astéroïde en l'honneur de l'auteur.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • xkcd a été désigné au Web Cartoonists' Choice Awards en 2008 dans les catégories: « Comic exceptionnellement simplifié » et « Comic exceptionnellement comique ». Dans ce même palmarès, il a remporté la récompense du « Comic exceptionnel en une seule page[58] ».
  • Les Weblog award de 2007 et 2008 ont choisi xkcd comme «meilleure bande dessinée[59],[60] ».
  • En 2011, Randall Munroe a été nominé pour le prix Best Fan Artist du Prix Hugo[61].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « xkcd: A webcomic of romance, sarcasm, math and language. »
  2. « 980: Money », sur Explain XKCD
  3. « XKCD une Case en plus », Libération, 21 novembre 2009.
  4. http://www.xkcd.com/about/
  5. (en) « xkcd: A comic strip for the computer geek », sur redhat.com,‎ 25 novembre 2006 (consulté le 18 novembre 2013)
  6. What xkcd Means, comic 207
  7. x + k + c + d = 24 + 11 + 3 + 4 = 42
  8. Explaining greatness sur shortmind.
  9. « I am currently [...] drawing for this comic full-time », about
  10. Tossell, Ivor. (18 Mai 2007) Globe and Mail We're looking at each other, and it's not a pretty sight. Section: The Globe Review 7; Page R24
  11. Cubbison, Brian; Thompson, Keith. (6 mai 2007) The Post-Standard. [1] Section: News; Page A2.
  12. Planche 240
  13. L’évènement relaté dans la presse locale.
  14. Cartoon-Off: XKCD
  15. a et b Former NASA staffer creates comics for geeks The Gazette, 21 Novembre 2007
  16. [2]
  17. Comic 46 Randall Munroe: « I'm a big fan of Kurt Halsey »
  18. Par exemple, dans les strips suivants: #37, #53, #60, #75, #79, #148, #168, #174, #236, #259, #287, #296, #326, #331, #389, #437, #451, #559, #590, #605, #687, #790
  19. Par exemple, dans #155, #214, #256, #265, #285, #333, #444, #446, #451, #545, #547, #548, #682 ou #739.
  20. Geek humor: Nothing to be ashamed of
  21. Par exemple, dans les strips suivants: #116, #320, #639, #345, #366, #526
  22. Men in hats.com
  23. Interview de Randall Munroe par Wikinews
  24. "Hitler (#29)"
  25. Poisson (#12)
  26. Classhole (#72)
  27. Words that End in GRY (#169)
  28. Join Myspace (#146)
  29. Actuarial (#493)
  30. Boombox (#159)
  31. Letting Go (#215), Jealousy (#420), The Staple Madness (#478)
  32. Nihilism (#167)
  33. Open Source (#225)
  34. Blagofaire (#345)
  35. 1337: Part 5 (#345)
  36. Blagofaire (#239)
  37. Nash (#182)
  38. Unscientific (#397)
  39. Electric Skateboard (#409)
  40. a et b Open Source (#255)
  41. La vie imite xkcd - Partie II, Richard Stallman, sur le blog d'xkcd.
  42. Blog du Yale Political Union
  43. Yale Daily News, article du 18 octobre 2007
  44. Doctorow - Partie II, sur le blog d'xkcd
  45. Blagofaire (#239)
  46. Chess Photo (#249)
  47. La page sur xkcd répertoriant les photos de parties d'échecs sur des montagnes russes
  48. Rule 34 (#305)
  49. [3]
  50. Geohashing '#426)
  51. http://wiki.xkcd.com/geohashing/Page_d_Accueil
  52. http://xkcd.com/353/ Python (#353)
  53. Real Programmers (#378)
  54. Emacs 23 is very near
  55. Le nouveautés d'Emacs 23 sur la page francophone de linux.
  56. Infrastructures (#743)
  57. http://www.thingiverse.com/thing:3193
  58. Liste des nominations sur le site du Web Cartoonists's Choice Awards
  59. Gagnants du Weblog Award 2007
  60. Gagnants du Weblog Award 2008
  61. (en) « Hugo Awards » (consulté le 18 novembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :