William Summerlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Traduction depuis l'article anglophone de Wikipedia

William T. Summerlin est un dermatologue américain qui, en tant que chercheur en médecine, a commis une célèbre fraude scientifique.

En 1974, Summerlin a travaillé sous la direction de l'immunologiste Robert A. Good au Memorial Sloan-Kettering à New York. Il effectue des recherches dans la transplantation immunologique. Il a affirmé qu'il pouvait transplanter des tissus provenant d'animaux non apparentés (une greffe inter-espèce) en gardant le tissu en culture pendant quatre à six semaines. Il a utilisé des souris blanches avec des taches de fourrure noire qu'il avait lui-même coloré avec un marqueur noir indélébile.

En 1974, Summerlin a été découvert quand il a fait une présentation au Dr Good. Des assistants de laboratoire ont remarqué que les marques avaient été dessinées sur des souris et pouvaient être effacées à l'aide d'alcool.

Summerlin attribua plus tard son comportement trompeur à une combinaison de fatigue physique et mentale, une lourde charge de travail clinique et expérimentale, et la pression pour faire connaître des résultats positifs[1]. Le président du Memorial Sloan-Kettering, le Dr Lewis Thomas, dit que le Dr Summerlin souffrait d'une « perturbation émotionnelle grave ». Après l'incident, le Dr Summerlin aurait déménagé en Louisiane rurale pour y exercer la médecine.

À la suite de l'incident de Summerlin, le terme «peindre les souris» (en anglais : painting the mice) est devenu synonyme de fraude scientifique (de même qu'avec l'expression « souris truquée » en français). L'auteur Joseph Hixson a écrit un livre sur le scandale intitulé « La souris truquée » (The Patchwork Mouse, en anglais)[2]. William Broad et Nicholas Wade écrivirent aussi une enquête sur cette fraude scientifique[3].

Le magazine Science et Vie (n°1094, octobre 2008) relata cette affaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ebmonline.org/cgi/content/full/224/4/211 The Evolution of the "Scientific Misconduct" Issue: An Historical Overview by Marcel C. LaFollette, Proceedings of the Society for Experimental Biology and Medicine 224:211–215 (2000)
  2. Joseph R. Hixson. The Patchwork Mouse. Anchor Press, 1976. 228 pages. ISBN 978-0-385-02852-3
  3. William Broad, Nicholas Wade, La souris truquée, enquête sur la fraude scientifique, éd. du Seuil, coll. Science ouverte, 1987. (ISBN 2020217686 et 2020096404).