Vincenzo da Filacaia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vincenzo da filicaja 02.JPG

Vincenzo da Filacaia est un poète lyrique italien, né en 1642 à Florence, mort en 1707.

Retiré à la campagne, il cultiva longtemps la poésie en silence, sans songer à rien publier ; mais plusieurs odes qu'il composa lors de la délivrance de Vienne et de la défaite des Turcs par Sobieski (1683) ayant été connues, il jouit bientôt d'une réputation européenne et se vit recherché par les princes.

Le grand-duc de Toscane le nomma sénateur et lui donna le gouvernement de la ville de Volterra ; la reine Christine de Suède le combla de bienfaits.

Le recueil de ses poésies parut en 1684, in-4, et a été publié d'une manière plus complète par son fils, Scipion da Filacaia, Florence, 1707. Il en a paru en 1762 une édition en deux volumes, dont le premier contenant des poésies toscanes, odes ou canzone, sonnets, et l'autre des vers latins.

Outre ses odes sur l'expulsion des Turcs, ses sonnets sur l'Italie et sur la Providence sont aussi connus.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.