Ventricule cardiaque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe dans le ventricule gauche du cœur humain.

Les ventricules cardiaques sont la ou les deux cavités inférieures du cœur. Les mammifères et oiseaux en possèdent deux parfaitement étanches, les crocodiliens deux partiellement étanches, les autres reptiles deux mais plus ou moins bien formés tandis que les amphibiens n'en possèdent qu'un seul.

La contraction ventriculaire suit la contraction atriale, et est plus puissante et plus longue que celle-ci. Lorsque l'espèce possède deux ventricules, ils sont séparées par une paroi musculaire épaisse appelé le septum inter-ventriculaire. Le sang est expulsé vers l'artère pulmonaire par le ventricule droit, et vers l'aorte par le ventricule gauche. Les ventricules sont séparés des atria (ou oreillettes) par les valvules mitrale et tricuspide, et des artères cardiaques par les valves aortique et pulmonaire.

Chez les mammifères[modifier | modifier le code]

Le ventricule gauche reçoit le sang oxygéné par l'oreillette gauche et le propulse dans le corps par l'aorte.

Le ventricule droit reçoit le sang veineux par l'oreillette droite et le propulse vers les poumons par l'artère pulmonaire.

Chez les reptiles[modifier | modifier le code]

Le cœur des reptiles a la particularité que les deux ventricules ne sont pas complètement séparés, sauf chez les crocodiliens.

Voir aussi[modifier | modifier le code]