Unité spéciale de la garde nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Direction des unités spéciales de la garde nationale
Forces d'intervention de la garde nationale
Période 1980
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Allégeance Direction générale de la garde nationale
Branche Direction générale des unités d'interventions
Type Force spéciale
Rôle Lutte antiterrorisme
Fait partie de Direction générale de la garde nationale
Composée de Intervention
Commandos
Neutralisation d'explosifs
Garnison Bir Bouregba
Couleurs Selon le terrain d'activité

La direction des unités spéciales de la garde nationale (arabe : إدارة الوحدات الخاصة للحرس الوطني) ou USGN est une structure opérationelle des unités d'élite de la garde nationale tunisienne. Équivalente de la direction des unités anti-terrorisme de la sûreté nationale, elle regroupe trois brigades différentes et opère dans les zones sous juridiction de la garde nationale.

Historique[modifier | modifier le code]

La direction des USGN est créée en urgence sous la présidence de Habib Bourguiba en 1980, lors des évènements de Gafsa. Des décisions sont prises par les pays membres de l'OTAN : une unité américaine (SEAL) se déploie pour stucturer et former les meilleurs éléments de la garde nationale, afin de créer ces brigades d'intervention rapide et armée. Depuis, les liens entre les deux forces spéciales restent très proches[réf. nécessaire].

Composition[modifier | modifier le code]

La direction des USGN est basée à l'école de la garde nationale de Bir Bouregba. Il regroupe les brigades suivantes :

  • Intervention : Brigade nationale d'intervention dont les hommes détiennent des brevets spécialisés de type 3 pour être opérationnels. Avec un effectif de 170 hommes[réf. nécessaire], son équivalent à la sûreté nationale (police) est la Brigade antiterrorisme. Elle est en garnison à Bir Bouregba.
  • Commandos : Brigade régionale de commandos dont les hommes détiennent des brevets spécialisés de type 2 pour être opérationnels. Avec un effectif d'environ 1 800 hommes[réf. nécessaire], son équivalent à la sûreté nationale est la Brigade nationale d'intervention rapide (BNIR). Elle est en garnison dans chacune des casernes de la garde nationale sur l'espace national.
  • Neutralisation d'explosifs : Brigade régionale de commandos dont les hommes détiennent des brevets spécialisés de type 2 pour être opérationnels. Avec un effectif d'environ 170 hommes[réf. nécessaire], son équivalent à la sûreté nationale est la Brigade nationale de détection et de neutralisation d'explosifs. Elle est en garnison dans chacune des casernes de la garde nationale sur l'espace national.

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Colonel Khemaïs Ben Khedher : 1980-1982
  • Colonel Mohamed Mahmoudi : 1983-2007
  • Colonel Arbi Lakhal : 2007-2012
  • Colonel Gharbi Houssine : à partir de 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]