Tsitsi Dangarembga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tsitsi Dangarembga

Tsitsi Dangaremga, (Mutoko, 1959) est une écrivaine et cinéaste zimbabwéenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Tsitsi Dangarembga est née en Rhodésie du Sud, devenue le Zimbabwe, mais a vécu et étudié en Angleterre, à la suite de l'émigration de ses parents. Retournée dans son pays, elle y a poursuivi ses études supérieures, mais est repartie ensuite en Angleterre pour s'inscrire à la faculté de médecine de la Cambridge University.

Retour au Zimbabwe et débuts littéraires[modifier | modifier le code]

Repartie définitivement au Zimbabwe, Tsitsi Dangaremga obtient son diplôme à la faculté de psychologie de Harare, et commence à participer à l'activité d'une compagnie théâtrale universitaire. En 1983, elle dirige une comédie The Lost of the Soil, en devenant un des membres plus actifs du groupe Zambuko, dirigé par Robert McLaren, et participe à la production de deux pièces, intitulées Katshaa! et Mavambo. Pendant cette période, elle commence également son activité d'écrivain, en publiant en Suède, en 1985, un recueil de récits, intitulé The Letter.

En 1987, elle débute avec une œuvre théâtrale, She no longer weeps, écrite dans sa langue maternelle, le shona. Cette pièce lui procura un grand succès et, quand elle publia en 1989 son premier roman, intitulé Nervous conditions (A fleur de peau, éd. française, Albin Michel, 1991), sa notoriété était déjà internationale. Avec ce roman elle gagne le Commonwealth Writers Prize, pour la section africaine.

Activités télévisuelles et cinématographiques[modifier | modifier le code]

Elle fréquente ensuite en Allemagne les cours de la Deutsche Film und Fernseh Akademie et réalise de nombreux films et documentaires pour la télévision allemande ; en 1996 elle réalise son premier long métrage Everyone's Child, sélectionné par plusieurs festivals. En 2005, elle a gagné le prix pour le meilleur court métrage au Festival du Cinéma Africain, d’Asie et d’Amérique Latine de Milan avec Kare Kare Zvako, (La fête des mères), un drame musical inspiré par un récit populaire, avec lequel Tsitsi a réélaboré une histoire de la tradition orale shona. The Book of Not: A Sequel to Nervous Conditions est son deuxième roman, publié en 2006 en Angleterre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Letter, 1985
  • She no longer weeps, (pièce théâtrale), 1987
  • Nervous conditions, (éd. française, A fleur de peau), 1991
  • The Book of Not: A Sequel to Nervous Conditions, 2006

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Kare Kare Zvako, court métrage, 2004