Trio à cordes (Schönberg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Trio à cordes (op. 45), a été écrit par Arnold Schönberg entre le 20 août et le 23 septembre 1946.

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce trio est écrit pour violon, alto et violoncelle. Il est constitué d'un seul mouvement d'une vingtaine de minutes, lui-même composé de trois parties reliées entre elles par deux épisodes, soit un total de cinq segments.

  • Partie 1 : exposition torturée, frénétique et tourmentée
  • Épisode 1 : en la majeur, plus calme
  • Partie 2 : développement
  • Épisode 2 : suite du développement, progressivement regagné par la tourmente
  • Partie 3 : réexposition et coda

On retrouve dans ce trio les aspects essentiels de l'écriture de Schönberg, qui tout en utilisant sa « Méthode de composition avec douze sons », pousse l'expression à des contrastes extrêmes avec une grande liberté, sans doute jamais atteinte auparavant.

Article détaillé : Dodécaphonisme.

De fortes ruptures rythmiques et violentes dissonances viennent disperser toute continuité mélodique.

Composition[modifier | modifier le code]

Thomas Mann écrit en parlant de Schönberg :

« Il avait, me dit-il, représenté sa maladie et son traitement médical dans la musique, y compris les nurses mâles et autres étrangetés des hôpitaux américains. »

En effet, Schönberg compose ce trio juste après avoir subi une crise cardiaque en août 1946, et échappé de peu à la mort. Il tente d'exprimer dans son trio le choc médical vécu, comme l'introduction d'une aiguille hypodermique.