Transduction de signal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir transduction.

La transduction de signal désigne le mécanisme par lequel une cellule répond à l'information qu'elle reçoit, par des agents chimiques ou autres signaux (tension,...). Elle commande une cascade de signaux secondaires, internes à la cellule ("signalling") ou externes (ex: action sur d'autres types cellulaires via des interleukines), et des processus cellulaires interne (métabolisme, cycle cellulaire, motilité,...).

Principe général[modifier | modifier le code]

Certaines cellules libèrent des molécules (hormones, neuromédiateurs) qui sont spécifiquement reconnues par les récepteurs exprimés soit à la surface, soit dans le cytoplasme, d'autres cellules, dites « cellules cibles ». Quelles que soient la nature et la localisation du récepteur, le complexe qu'il forme une fois associé à son ligand, modifie l'activité de la cellule cible en activant au moins une voie de signalisation, mécanisme qui peut ou non impliquer un(des) messagers secondaires.

Si le ligand pénètre dans la cellule (molécule lipophile qui peut diffuser à travers la membrane plasmique, hormones stéroïdes ou thyroïdiennes) il se lie à un récepteur cytoplasmique qui agira généralement au niveau du noyau en tant que facteur de transcription).

Si le ligand est hydrosoluble, il se lie au domaine extracellulaire d'un récepteur membranaire. Le complexe qui résulte de cette interaction acquiert des propriétés catalytiques différentes de celles que possède le récepteur libre: par exemple, l'activité protéine kinase du récepteur de l'insuline) déclenche (en général) une cascade d'activations ou d'inhibitions de systèmes enzymatiques dédiés (d'autres protéines kinases, des protéines G pour les récepteurs tels que le récepteur de l'hormone corticotrope).

In fine, la transduction du signal va induire une modification de l'activité de la cellule cible. Mais elle participe éventuellement aux mécanismes de communications inter-cellulaires, type interleukines et hormones. Ainsi il existe plus de, chez les mammifères, 200 types cellulaires différents et spécialisés qui doivent communiquer entre eux.

Principaux mécanismes de transduction du signal[modifier | modifier le code]

On peut désigner les voies de transduction de signaux cellulaires par leur messager principal, leur récepteur principal, ou par leur séquence (cascade d'activations) et le processus cellulaire majeur ou elles sont impliquées.

  • Signalling calcique :

Le Calcium ionique (Ca2+) est un messager de signalisation cellulaire commun. Dans le cytoplasme, il exerce une régulation allostérique sur de nombreuses enzymes et protéines, mais agit aussi comme messager primaire sur des canaux ioniques, et comme méssager secondaire (notamment dans la voie des récepteurs couplés à la protéine G). Voir Métabolisme et transduction du signal

  • Signalling par les Protéines G (Ras, Rho, Rab,...) :

Les protéines G composent les principaux mécanismes de la signalisation cellulaire. Elles transductent typiquement un signal extracellulaire (hormone,...) par conversion de GTP en GDP et souvent en aval formation d'un messager secondaire ( AMPc ). Voir protéines G

  • Proteines kinases:

Les Proteine kinases catalysent le transfert d'un groupe phosphate de l'adénosine triphosphate (ATP) sur des protéines spécifiques (sur un groupe -OH). La protéine kinase A (PLA) par exemple régule en particulier les métabolismes du glycogène, du sucre et des lipides.

la phospholipase C (PLC) active diverses voies du métabolisme par des protéines G dont pour libérer des acides gras à partir des phospholipides, et d'autres liées à la signalisation calcique; La phospholipase A2 (PLA2) participe aux signaux cellulaires des réactions inflammatoires;...

  • autres mécanismes :

Les voies de signalisation cellulaire (pathways) s'interconnectent, et retentissent virtuellement sur tous les processus cellulaires. Ils impliquent au delà des messagers et enzymes clé cités ci-dessus, moultes autres enzymes et récepteurs plus ou moins spécifiques de ces processus.

 *Chromatin / Epigenetic Regulation
   Protein Acetylation
   Histone Methylation
 *MAP Kinase Signaling
   Mitogen-Activated Protein Kinase Cascades
   MAPK/Erk pathways in Growth and Differentiation
   G-Protein-Coupled Receptors Signaling to MAPK/Erk
   SAPK/JNK Signaling Cascades
   Signaling Pathways Activating p38 MAPK
 *PI3 Kinase / Akt Signaling
   PI3K / Akt Signaling
 *Cellular Metabolism
   Insulin Receptor Signaling
   AMPK Signaling
 *Translational Control
   Regulation du eIF2
   Regulation du eIF4E and p70 S6 Kinase
   mTOR Signaling
 *Cell Cycle / DNA Damage
   G1/S Checkpoint
   G2/M (DNA Damage Checkpoint)
 *Immunology and Inflammation
   Jak/Stat Signaling: IL-6 Receptor pathway
   NF-κB Signaling
   TLR Pathway
 *Stem Cells, Development, and Differentiation
   Wnt/β-Catenin Signaling
   TGF-β Signaling
   Hippo Signaling

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gomperts, Kramer et Tatham, Signal Transduction, AP/Elsevier, 2002. (ISBN 0-12-289631-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :