Timothée de Milet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Timothée.

Timothée de Milet (v. -446 - Pella -357) était un poète et musicien grec du Ve siècle av. J.-C.. Ce fut lui qui ajouta quatre cordes à la lyre, et produisit par là des effets d'harmonie inconnus jusque lors.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Rabelais parle de lui au chapitre 23 de Gargantua : « Ponocrates lui fit aussi oublier tout ce qu'il avait appris avec ses anciens précepteurs, comme faisait Timothée avec ceux de ses disciples qui avaient été formés par d'autres musiciens. » L'auteur de la renaissance nous donne ainsi une idée de l'éducation que le musicien de l'Antiquité pouvait donner à ses élèves. Il est facile de déduire de cela que Timothée prétendait alors détenir le meilleur enseignement.

Plutarque fait référence par quatre vers cités dans les Œuvres morales : Comment se louer soi-même sans exciter l’envie[1]

« Que ne fus-tu heureux, Timothée, quand le héraut proclama : Timothée de Milet a vaincu le fils de Camon, dont les accents avaient tant de pouvoir ! »

Références[modifier | modifier le code]

  1. en grec ancien Περί του εαυτόν επαινείν ανεπιφθόνως

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]