Tigre doré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tigre doré du zoo de Buffalo dans l’État de New York.

Le tigre doré est un tigre dont la robe présente une coloration atypique : les rayures sont de couleur rousse sur un fond crème et paraissent diluées. Très rare, cette coloration est due à un allèle récessif. Tous les tigres dorés ont un ascendant tigre du Bengale (Panthera tigris tigris), mais ont été généralement croisés avec d'autres sous-espèces, notamment le tigre de Sibérie. Une légende urbaine consiste d'ailleurs à présenter le tigre doré comme le croisement naturel entre un tigre de Sibérie et un tigre du Bengale[1], bien qu'un de ses parents soit souvent un tigre blanc dont il tient la blancheur de l’extrémité de ses pattes.

Bien que des cas aient été signalés dans la nature depuis le début du XXe siècle en Inde, la robe du tigre doré est un désavantage car elle ne lui permet pas de se cacher efficacement. On n'en dénombre pas plus d'une trentaine en captivité[1]. La première naissance eut lieu en 1983 de parents à la robe classique. Au même titre que le tigre blanc, les tigres dorés sont très populaires dans les zoos et cirques et font parfois l'objet d'un important programme d'élevage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maxine Annabell, « Golden tabbies », sur Tiger territory,‎ 2001 (consulté le 1er mars 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]