Thunnus orientalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Thon rouge du Pacifique (Thunnus orientalis) est une des trois espèces de Thon rouge avec le Thon rouge du Nord (Thunnus thynnus) et le Thon rouge du Sud (Thunnus maccoyii).

C'est une espèce en régression, et bioaccumulatrice (parmi les espèces contenant le plus de mercure, en grande partie sous sa forme la plus toxique, le méthylmercure, comme tous les thons rouges.

En novembre 2014, l'UICN a fait passer l'espèce du statut "Préoccupation mineure" à "Vulnérable"[1].

Prix record[modifier | modifier le code]

Suite à la régression de l'espèce, ces prix ont régulièrement monté jusqu'àu 5 janvier 2013 où l'un de ces thons, péché au large des côtes de la préfecture d'Aomori (nord du Japon) pesant 222 kg a été vendu à la criée du marché de poissons de Tsukiji (Tokyo), 155,4 millions de yens (1,31 million d'euros, soit près de 6 000€/kg, trois fois le record précédent).
Il a été acheté par Kiyomura KK (chaîne commerciale japonaise de sushi). Il s'agit d'une opération de communication et de publicité car à ce prix, les 10 000 suchis que l'entreprise a prévu de produire à partir de ce thon, devraient être vendus 131 euros pièce (non compris les coûts de salaires et d'autres charges)[2].

En 2014, un an plus tard et pour la première fois depuis 2009, c'est-à-dire depuis 5 ans, une enchère pour un gros thon rouge est tombée sous les 10 millions de yen à la première criée de Tokyo : le dimanche 5 janvier 2014 un thon rouge (pourtant plus gros (230 kg) que celui de janvier 2013, n'a été vendu « que » 51 000 euros, soit 222 €/kg, c'est-à-dire 30 fois moins que le record de 2013)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]