Thomas Levet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Levet.
Thomas Levet
{{#if:
Image illustrative de l'article Thomas Levet
Fiche d'identité
Date de naissance 5 septembre 1968 (46 ans)
Lieu de naissance Paris
France
Nationalité Drapeau de la France France
Taille 1,75 m
Poids 72 kg
Carrière
Passé pro en 1988
Circuit pro European Tour
Tournois majeurs
Masters 13e 2005
Open américain 18e 2002
Open britannique 2e 2002, 5e 2004
US PGA 71e 2002

Thomas Levet, né le 5 septembre 1968 à Paris, est un golfeur français.

Il est l'époux de Caroline Bourtayre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille sportive (son grand-père était cycliste professionnel et son père jouait en 1re division de hockey sur gazon) Thomas Levet s'est très jeune mis au sport. Pour commencer ce fut le hockey sur gazon puis la découverte du golf auquel il a commencé à jouer sérieusement à partir de l'âge de 12 ans. En 1988 il décide de devenir golfeur professionnel et fait ses débuts sur le circuit professionnel français : le PGA France, il dispute également quelques tournois du circuit européen grâce à des invitations.

En 1991 il fait sa 1re saison complète sur le circuit européen.

En 2001, outre sa victoire au British Masters, il finit 4e à l'Open du Maroc.

En 2002 il termine 2e du British Open après avoir disputé un double play-off. Quatre joueurs disputent un premier play-off disputé en quatre trous : Levet, les Australiens Stuart Appleby et Steve Elkington et le Sud-Africain Ernie Els. Seul Levet et Els sont toujours en lice à l'issue de celui-ci. Un second play-off, disputé en mort subite est alors disputé. Sur le premier trou disputé, Levet concède un bogey qui donne la victoire à Els[1],[2].

Thomas Levet tape un coup pour sortir d'un bunker, lors de la Ryder Cup 2004
Thomas Levet, lors de la Ryder Cup 2004

2003 est l'année de son premier départ pour les États-Unis, pour faire une saison sur le PGA Tour. De retour sur le circuit européen en 2004, il remporte l'Open d'Écosse puis, une semaine plus tard, il débute l'Open britannique en partageant la première place au soir du premier tour avec un score de 66, soit cinq coups sous le par[3]. Avant le départ du dernier tour, il partage la troisième place à deux coups du leader. Il termine finalement cinquième du tournoi, à cinq coups du vainqueur, l'Américain Todd Hamilton[4]. Avec également deux troisième places en débuts de saison, une défaite en play-off face à Graeme McDowell lors de l'Open d'Italie, et une autre seconde place au BMW International Open[5], il termine la saison à la place de n°1 français et n°5 européen. Il est sélectionné dans l'équipe européenne de Ryder Cup : avec ses coéquipiers ils remportent le trophée sur le sol américain grâce à une victoire 18 et ½ à 9 et ½. Lors de cette compétition, il subit deux défaites lors des parties de foursomes, en compagnie de l'Espagnol Miguel Angel Jiménez, face aux paires Jay Haas-Chris DiMarco puis Phil Mickelson-David Toms. Lors de son simple, il s'impose sur le score de 1 up (un coup d'avance), face à Fred Funk. Il devient ainsi le premier Français à remporter le trophée[6].

En 2005 il repart aux États-Unis sur le circuit américain. En 2006, suite à des problèmes de santé - problème de l'oreille interne qui le tient éloigné des parcours de juillet 2006 à janvier 2007[7] -, il se retire temporairement du circuit pour subir un traitement en France. Après son retour, son meilleur résultat sur la saison 2007 est une troisième place à l'Open des Pays-Bas. Il renoue avec la victoire en mars 2008 lors de l'open d'Andalousie, victoire obtenue après un play-off face à l'Anglais Oliver Fisher[7]. La saison suivante, il remporte son cinquième titre sur le circuit européen en remportant l'open d'Espagne[8].

Lors de la saison 2010-2011, il obtient par les qualifications le droit de disputer l'US Open, puis l'Open britannique[9]. La semaine suivant cette qualification, il ne parvient à franchir le cut de l'US Open. Lors du 95e Alstom Open de France, après deux premiers tours en 70, soit un total de moins deux sous le par, il réalise un score de 67 lors du troisième tour malgré un double bogey sur le 18e trou[10]. Il débute son dernier tour à trois coups des premiers du classement. Au départ du 18e trou, il occupe la tête du classement avec le Danois Thorbjorn Olesen qui partage sa partie. Lors de ce trou, le Danois manque un putt facile pour le par et laisse ainsi Levet attendre seul en tête les golfeurs des dernières parties. Levet, qui réalise un score de 70 sur le dernier tour, soit un total de moins sept, remporte finalement le tournoi avec un coup d'avance sur Olesen et l'Anglais Mark Foster qui partage le leadership au soir du troisième tour. Il devient le premier Français à l'emporter à domicile depuis Jean-François Remesy en 2004 et 2005. Il gagne la somme de 500 000 €[10]. Il doit ensuite déclarer forfait pour l'Open britannique en raison d'une fracture au péroné droit, fracture occasionnée lors de son saut dans l'eau pour fêter sa victoire à l'Open de France[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ernie Els remporte le British Open devant Thomas Levet », sur golfworld.fr (consulté le 3 juillet 2011)
  2. « Ernie Els wins Open in playoff », sur golftoday.co.uk (consulté le 3 juillet 2011)
  3. « Levet soigne son entrée », sur eurosport.fr,‎ 15 juillet 2004 (consulté le 9 juillet 2011)
  4. « Hamilton au finish », sur eurosport.fr,‎ 18 juillet 2004 (consulté le 9 juillet 2011)
  5. (en) « Thomas Levet - results », sur europeantour.com (consulté le 9 juillet 2011)
  6. « Thomas Levet, premier Français au palmarès », sur ladepeche.fr,‎ 21 septembre 2004 (consulté le 5 juillet 2011)
  7. a et b « Thomas Levet sort du trou en Espagne »,‎ 31 mars 2008 (consulté le 3 juillet 2011)
  8. Blaise de Chabalier, « Golf : Thomas Levet remporte l'Open d'Espagne », sur lemonde.fr,‎ 3 mai 2009 (consulté le 3 juillet 2011)
  9. « Levet et Bourdy qualifiés », sur lequipe.fr,‎ 7 juin 2011 (consulté le 5 juillet 2011)
  10. a et b Édouard Launet, « Thomas Levet, la victoire en son temps », sur liberation.fr,‎ 4 juillet 2011 (consulté le 5 juillet 2011)
  11. « Golf: Thomas Levet forfait pour le British Open », sur lepoint.fr,‎ 6 juillet 2011 (consulté le 9 juillet 2011)