Théorème des livres ouverts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le théorème des livres ouverts de Giroux est un pont entre la géométrie de contact et la topologie différentielle. Il fait le lien entre les structures de contact et les décompositions en livre ouvert qui, en dimension trois, sont des objets purement topologiques. En dimension trois le théorème a une démonstration purement topologique et a eu de nombreuses conséquences en topologie en basse dimension. En grandes dimensions la preuve est analytique et les conséquences sont moins nombreuses, sans doute principalement à cause du peu de connaissances disponible sur les groupes de symplectomorphismes.

Définitions[modifier | modifier le code]

Dans toute la suite, V désigne un variété différentielle de dimension impaire 2n+1 close et orientée. Un livre ouvert de V est un couple (K,\theta)

  • K \subset V est une sous-variété close de codimension deux à fibré normal trivial ;
  • \theta : V \smallsetminus K \to S^1 est une fibration qui, dans un voisinage K \times D^2 de K = K \times \{ 0 \}, coïncide avec la coordonnée angulaire sur le disque D^2.

La sous-variété K est appelée reliure du livre ouvert et l'adhérence d'une fibre de \theta est appelée page du livre ouvert. L'orientation de S^1 fourni une coorientation des fibres (et donc des pages) qui est convertie en orientation par l'orientation de V. Cette orientation fourni à son tour une orientation de la reliure comme bord des pages.

Le lien avec les structures de contact est fourni par la définition suivante due à Giroux où les orientations définies plus haut servent de référence :

Une structure de contact est portée par le livre ouvert (K,\theta) si elle peut être définie par une forme de contact \alpha telle que :

  • \alpha induit sur K une forme de contact positive ;
  • \mathrm d\alpha induit sur chaque fibre F de \theta une forme symplectique positive.

Une telle forme \alpha sera dite adaptée à (K,\theta). En dimension trois, on peut exprimer cette relation en termes de champ de Reeb : la forme \alpha est adaptée à (K,\theta) si et seulement si son champ de Reeb R est positivement tangent à la reliure et positivement transverse aux fibres.


Pour établir un lien bijectif avec les structures de contact à isotopie près on doit introduire la notion de stabilisation dont on donne ici la définition en dimension trois seulement :

Soit F une surface compacte à bord plongée dans V et a un arc simple et propre de F. On dit qu'une surface compacte F' est obtenue à partir de F par le plombage positif d'un anneau le long de a si F' = F \cup
AA est un anneau plongé dans V tel que :

  • A \cap F est un voisinage régulier de a dans F;
  • A est inclus dans une boule fermée B vérifiant B\cap F =A \cap F

et l'enlacement des deux composantes de bord de A dans B vaut 1.

D'après un théorème de Stallings, si F est une page d'un livre ouvert (K,\theta) et si F' est obtenue à partir de F par plombage d'un anneau, alors il existe un livre ouvert de V dont F' est une page.

On appelle stabilisation une suite finie de plombages positifs.

Exemples[modifier | modifier le code]

Dans S^3\subset\C^2 muni des coordonnées polaires (z_1,z_2)=(r_1e^{i\theta_1},r_2e^{i\theta_2}) le nœud trivial \{r_1=0\} est la reliure du livre ouvert dont la fibration est simplement \theta_1 et dont les pages sont de disques. En projection stéréographique dans ℝ3 dont le pôle est sur la reliure, le livre ouvert devient le couple (Oz,\theta) en coordonnées cylindriques (z,r,\theta). On voit donc les pages d'un livre dont la reliure est infinie et qu'on a ouvert à 360°.

On peut appliquer à ce livre ouvert l'opération de plombage (positif ou négatif) et obtenir comme reliure l'entrelacs de Hopf positif ou négatif qui sont définis comme

H_+=\{z_1z_2=0\}~ et H_-=\{z_1\bar z_2=0\}

avec comme fibration \theta=\theta_1\pm\theta_2. Les pages de ces deux livres ouverts sont des anneaux.

Les deux premiers exemples portent la structure de contact canonique sur la sphère (voir les exemples de géométrie de contact) mais celui dont la reliure est H_- porte une structure de contact vrillée.

Les énoncés[modifier | modifier le code]

La définition de structure de contact portée par un livre ouvert permet de réinterpréter le théorème de Thurston-Winkelnkemper ainsi :

Théorème de Thurston-Winkelnkemper — Tout livre ouvert porte au moins une structure de contact.

Et maintenant le théorème de Giroux :

Théorème de Giroux — Soit V une variété close de dimension trois.

  • Toutes les structures de contact portées par un même livre ouvert de V sont isotopes.
  • Toute structure de contact de V est portée par un livre ouvert.
  • Deux livres ouverts de V portant des structures de contact isotopes ont des stabilisations isotopes.

On peut donc résumer la situation ainsi : la notion de structure de contact portée par un livre ouvert établit une bijection entre les structures de contact à isotopie près et les livres ouverts à isotopie et stabilisation près.

En grandes dimensions[modifier | modifier le code]

En dimension plus grandes que 5, il existe aussi des théorèmes analogues dus à Giroux et Mohsen mais qui demandent un peu plus de définitions.

Référence[modifier | modifier le code]

E. Giroux, « Géométrie de contact : de la dimension trois vers les dimensions supérieures », dans Proceedings of the ICM, Beijing 2002, vol. 2, p. 405-414 Texte en accès libre sur arXiv : math/0305129v1.