Taricha granulosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Taricha granulosa

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Taricha granulosa

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Amphibia
Ordre Caudata
Famille Salamandridae
Sous-famille Pleurodelinae
Genre Taricha

Nom binominal

Taricha granulosa
(Skilton, 1849)

Synonymes

  • Salamandra granulosa Skilton, 1849
  • Triturus similans Twitty, 1935
  • Triturus granulosus twittyi Bishop, 1941
  • Triturus granulosus mazamae Myers, 1942

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Taricha granulosa est une espèce d'urodèles de la famille des Salamandridae[1]. Elle est parfois appelée Triton rugueux.

Distribution[modifier | modifier le code]

texte=

Cette espèce se rencontre du niveau de la mer à 2 800 m d'altitude dans le Sud de l'Alaska, dans l'Ouest de l'État de Washington, dans l'Ouest de l'Oregon, et dans le Nord-Ouest de la Californie aux États-Unis et dans l'Ouest de la Colombie-Britannique au Canada. Elle a été introduite en Idaho et au Montana[1].

Toxine[modifier | modifier le code]

Elle est connue pour secréter un poison violent au niveau de sa peau[2].

La plupart des tritons produisent des toxines qui les protègent de la prédation, toutefois les espèces du genre Taricha ont des toxines particulièrement violentes. Taricha granulosa produit des tétrodotoxines (appelées dans ce cas « tarichatoxines »), dont un trentième de la quantité secrétée par un animal est apte à tuer un homme en bonne santé. Cette toxine n'agirait que lorsqu'elle est ingérée mais il est parfois fait état de brulures dermiques en cas de contact avec la peau.

Seul la couleuvre rayée (Thamnophis sirtalis, aussi appelé serpent-jarretière) a développé une résistance aux toxines de ce triton. Peu à peu, un équilibre écologique s'est mis en place entre les deux espèces: Les tritons les plus venimeux survivent davantage à la prédation des couleuvres, et les couleuvres les plus résistantes aux toxines sont favorisées dans leur accès à la nourriture.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Skilton, 1849 : Description of two reptiles from Oregon. American Journal of Science and Arts, sér. 2, vol. 7, p. 202 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Hanifin, Brodie & Brodie, 2002 : Tetrodotoxin levels of the rough-skin newt, Taricha granulosa, increase in long-term captivity. Toxicon, vol. 40, no 8, p. 1149-1153 (texte intégral).