Tapis volant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tapis volant (homonymie).
Le tapis volant, par Viktor Vasnetsov

Sur les autres projets Wikimedia :

Le tapis volant, par Viktor Vasnetsov

Le tapis volant ou tapis magique est un tapis légendaire utilisé comme moyen de transport aérien. Cet objet magique apparaît dans la mythologie perse et arabe, et dans le folklore russe.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le tapis volant est un moyen de transport utilisé dans certains contes et films fantastiques. Sa capacité à voler dans les airs repose sur le mythe de la lévitation et a été popularisé par Les Mille et Une Nuits. Dans la mythologie perse, selon la légende, le roi Salomon[1] possédait un tapis volant dont certains pensent[Qui ?],[Quand ?] qu'il fut offert par la reine de Saba.

À noter[modifier | modifier le code]

Michel Foucault évoque les tapis et jardins persans traditionnels, afin d'illustrer le concept d'hétérotopie. Ici, on peut voir émerger la figure du tapis volant comme moyen symbolique de parcourir le monde : "Le jardin traditionnel des persans était un espace sacré qui devait réunir à l'intérieur de son rectangle quatre parties représentant les quatre parties du monde, avec un espace plus sacré encore que les autres qui était comme l'ombilic, le nombril du monde en son milieu, (c'est là qu'étaient la vasque et le jet d'eau) ; et toute la végétation du jardin devait se répartir dans cet espace, dans cette sorte de microcosme. Quant aux tapis, ils étaient, à l'origine, des reproductions de jardins. Le jardin, c'est un tapis où le monde tout entier vient accomplir sa perfection symbolique, et le tapis, c'est une sorte de jardin mobile à travers l'espace. Le jardin, c'est la plus petite parcelle du monde et puis c'est la totalité du monde."[2]

Certains travaux scientifiques ont au travers de modélisations étudié la faisabilité d'un tapis volant, se basant sur le mode de déplacement de la raie manta. Hors milieux aqueux, la demande énergétique serait trop importante[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Légende de Soliman
  2. Michel Foucault, Dits et écrits 1984 , "Des espaces autres (conférence au Cercle d'études architecturales, 14 mars 1967)", in Architecture, Mouvement, Continuité, n°5, octobre 1984, pp. 46-49.
  3. M. Argentina, J. Skotheim, and L. Mahadevan, Settling and Swimming of Flexible Fluid-Lubricated Foils, Physical Review Letters 99, Novembre 2007
  4. (fr) Jean-Paul Goudet Des physiciens en quête du tapis volant Futura Sciences (consulté le 04/01/2008)