Tallage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tallage des plantes d'orge

Le tallage est une propriété de nombreuses espèces de poacées (graminées) qui leur permet de produire de multiples tiges à partir de la plantule initiale assurant ainsi la formation de touffes denses. Ce phénomène est favorisé dans le cas des cultures de céréales car le nombre de tiges, et donc le nombre d'épis, peut influer directement sur le rendement même si un blé à tallage herbacé important peut donner un nombre d'épis inférieur ou égal à celui d'un blé à tallage herbacé plus réduit.

Le tallage est recherché aussi dans le cas des gazons pour assurer la formation d'un tapis de végétation dense.

Le maïs, au contraire des céréales à paille, a perdu ce pouvoir de tallage et ne produit, sauf exception, qu'une tige et le plus souvent un seul épi. Cette absence de tallage est compensée par le nombre très élevé de grains par épi.

Pour favoriser le tallage, on pratique le roulage des champs de céréales et des pelouses.

Le tallage se traduit par la formation au niveau du sol d'un « plateau de tallage » qui résulte de la condensation d'une série d'entre-nœuds très courts, qui émettent chacun une tige secondaire et des racines adventives. Chaque tige secondaire est appelée une « talle » (à ne pas confondre avec le thalle, appareil végétatif des plantes inférieures). Chaque talle portera une inflorescence. La tige principale portera le maitre-brin.