Tachykinine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les tachykinines sont une grande famille de neuropeptides, découverts chez les amphibiens et les mammifères.
La famille des tachykinines est caractérisée par une séquence Carboxyl terminale commune : Phe-X-Gly-Leu-Met-NH2 où le "X" est soit un hydrocarbure aromatique soit un acide aminé aliphatique (non aromatique).

Neurotransmetteurs[modifier | modifier le code]

  • substance P,
  • neurokinine A (NKA) (substance K, neurokinine alpha, neuromédine L),
  • neurokinine B (NKB) (neurokinine bêta, neuromédine K),
  • hémokinine 1 (HK1) : tachykinine hématopoïétique qui régule l’hématopoïèse des cellules B[1].

Récepteurs[modifier | modifier le code]

Il existe trois classes de récepteurs spécifiques connus chez les mammifères : récepteurs NK1, NK2 et NK3. Ils font tous partie de la famille des récepteurs couplés aux protéines G et induisent l'activation de la phospholipase C, produisant à la fois l'inositol triphosphate et le diacylglycérol (DAG) par clivage du Phosphatidylinositol di-phosphate (PIP2).

Les récepteurs NK1, NK2 et NK3 se lient respectivement à la substance P, la neurokinine A et la neurokinine B, de façon spécifique.

En médecine[modifier | modifier le code]

Un antiémétique, antagoniste des récepteurs NK1 de la substance P, (Dénomination commune internationale : aprépitant) est commercialisé dans la prévention des nausées-vomissements dus aux chimiothérapies émétisantes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est issu d’une traduction de l’article en anglais : "Tachykinin".
  1. Zhang Y. et al. Nature Immunology 2000 ; 1 : 392-397

Liens externes[modifier | modifier le code]