Sympathectomie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Syndrome du corps dissocié, un des possibles effets secondaire de la sympathectomie

La sympathectomie est l'ablation chirurgicale du tronc sympathique.

Le but de la sympathectomie (blocage des nerfs) est une interruption de ces nerfs qui donnent des impulsions, sources de transpiration, aux glandes sudoripares. En théorie, avec cette méthode la transpiration pourrait être complètement arrêtée et ce sur tout le corps ; en pratique ceci est bien entendu impensable.

Sympathectomie chirurgicale[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La sympathectomie est utilisée pour traiter l’hyperhidrose au visage et sur les mains. Dans le passé, une opération importante était menée (opération du ventre). Aujourd’hui, cette intervention n’est plus pratiquée en raison des risques qu’elle comporte. Le traitement du visage est possible grâce à une intervention endoscopique, appelée thoracoscopie. Pour traiter les creux des aisselles, il est certes possible d’avoir recours à une intervention chirurgicale, cependant de nos jours d’autres méthodes sont privilégiées. Avant d’avoir recours à cette méthode, il faut dans tous les cas avoir essayé un moyen de traitement préventif ou externe tel que des antitranspirants.

La sympathectomie endoscopique transthoracale (SET) peut être considérée en cas de forte résistance aux traitements de l’hyperhidrose des pieds ou du visage. Ici, il s’agit d’une intervention minimalement invasive, qui a été développée, raffinée et facilitée dans certaines petites cliniques en Europe ces dernières années et a définitivement remplacée la sympathectomie traditionnelle.

L’intervention par des techniques d’endoscopie est peu risquée et aboutit souvent à la guérison : les patients qui souffrent de transpiration des pieds et des mains ont de fortes chances de guérir la sueur des pieds grâce à l’intervention ci-dessus.

La sueur isolée des pieds ne peut uniquement être traité à l’aide d’une sympathectomie lombaire, qui est une opération du ventre. Les interventions endoscopiques sont réalisées à titre d’essai, mais elles rencontrent des difficultés techniques considérables et demandent un très long temps d’opération sans avantage notable pour le patient.

L’hyperhidrose du torse ou du corps entier ne sont pas des candidats pour une guérison chirurgicale.

Sympathectomie expérimentale[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, la sympathectomie a été effectuée sur des animaux dans le but de recherches sur le stress.

Walter Cannon a coupé le tronc sympathique à des chats pour mettre en évidence sa théorie du « fight or flight » (combattre ou fuir)[1] : les chats normaux dans un environnement de stress soudain fuyaient ou combattaient (face à une meute de chiens par exemple). Mais les chats ayant subit une sympathectomie ne combattent et ne fuient pas. En effet, le tronc sympathique est en liaison avec le stress, et ayant subit une sympathectomie, les chats ne présentent pas de symptômes du syndrome d'urgence de stress (accélération du rythme cardiaque, augmentation de la pression artérielle, pilo-érection).

Cannon a effectué l'expérience inverse : la stimulation du nerf sympathique. Cette stimulation provoquait alors une réaction au syndrome d'urgence sans raisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) W. B. Cannon, « The Interrelations of Emotions as Suggested by Recent Physiological Researches », The American Journal of Psychology, vol. 25, no 2,‎ 1914, p. 256-82. (DOI 10.2307/1413414, lire en ligne [PDF])