Sonate pour piano nº 9 de Beethoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate pour piano no 9 en mi majeur, opus 14 no 1, de Ludwig van Beethoven, fut composée entre 1798 et 1799, publiée en même temps que la no 10 en décembre 1799 et dédiée à la baronne Josefa von Braun.

Contexte[modifier | modifier le code]

Malgré leur numérotation, la Sonate no 9 était antérieure à la Pathétique. Beethoven en fit un arrangement pour quatuor à cordes en 1802.

Musique[modifier | modifier le code]

Elle comporte trois mouvements :

  1. Allegro (mi majeur)
  2. Allegretto (mi mineur)
  3. Rondo. Allegro commodo (mi majeur)

Premier mouvement[modifier | modifier le code]

Le premier mouvement débute par une série de quartes ascendantes à la main droite, suivies d'une phrase répétée en écho à différentes octaves comme dans un quatuor à cordes. Le second thème, en si majeur, se fonde sur une gamme chromatique ascendante. Le développement est plein d'arpèges en doubles-croches à la main gauche, puis des gammes en doubles-croches à la main gauche accompagnent le début de la réexposition. Le mouvement s'achève dans la douceur.

Beethoven sonata 9-allegro.png

Second mouvement[modifier | modifier le code]

Le second mouvement est en forme-menuet. La section principale, en mi mineur, n'aboutit pas à une cadence complète, mais se termine sur un accord de mi majeur qui sonne comme la dominante de la mineur. Le trio est intitulé Maggiore, en do majeur. La coda rappelle brièvement la tonalité de do majeur avant de retourner au mi mineur.

Beethoven sonata 9-allegretto.png

Troisième mouvement[modifier | modifier le code]

Le troisième mouvement est un rondo animé. Le dernier rappel du thème est syncopé.

Beethoven sonata 9-rondo.png

Partition[modifier | modifier le code]