Arpège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arpège (homonymie).

En musique, un arpège est une série de notes émises successivement et qui formeraient un accord si elles étaient jouées simultanément. L'arpège permet aux instruments monophoniques de jouer des accords et l'harmonie.

Explication[modifier | modifier le code]

Un arpège est un groupe de notes appartenant à un même accord jouées successivement, soit ascendant soit descendant.

Début de la sonate « au clair de lune » de Ludwig van Beethoven.


\unfoldRepeats
\new PianoStaff <<
  \new Staff = "right" \with {
    midiInstrument = "acoustic grand"
  } \relative c'' {
      \key cis \minor
      \time 2/2
      \tempo "Adagio sostenuto."
      \stemNeutral
      \times 2/3 { gis,8[^\markup {Si deve suonare tutto questo pezzo delicatissimamente e senza sordino} cis e] } \repeat percent 3 { \times 2/3 { gis,8[ cis e] } }
      \repeat percent 4 { \times 2/3 { gis,8[ cis e] } }
      \times 2/3 { a,8[^( cis e] } \times 2/3 { a,8[ cis e]) } \times 2/3 { a,8[^( d fis] } \times 2/3 { a,8[ d fis]) }
      \times 2/3 { gis,8[^( bis fis'] } \times 2/3 { gis,8[ cis e] } \times 2/3 { gis,8[ cis dis] } \times 2/3 { \change Staff = "left" fis,8[ \change Staff = "right" bis dis]) }
  }
  \new Staff = "left" \with {
    midiInstrument = "acoustic grand"
  } {
    \clef bass \relative c' {
      \key cis \minor
      \time 2/2
      \tempo "Adagio sostenuto."
      <cis,, cis'>1^\markup { sempre \dynamic pp e senza sordino } \noBreak
      <b b'> \noBreak
      <a a'>2 <fis fis'> \noBreak
      <gis gis'> <gis gis'> \noBreak
    }
  }
>>
\midi {
  \context {
    \Score
    tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 60 4)
  }
}

L'accord peut être un accord de trois notes composé de la tonique, de la médiante et de la dominante, mais il peut s'étendre sur plus d'une octave.

Extrait de Jesu bleibet meine Freude de la cantate Herz und Mund und Tat und Leben (BWV 147) de Johann Sebastian Bach.


\new Staff
\relative c'' {
  \time 6/8
  g8 b d g d b
  g b d f d b
  g b d e c a
  fis a c d b g
  e g b c a fis
  d fis a
}

Le passage progresse de sol majeur vers sol septième, la mineur, ré septième (ou fa dièse diminué), sol majeur mi mineur et ré septième :

<<
  \new ChordNames \chordmode {
    \time 6/8
    \frenchChords
    g2.
    g4.*3:7
    a4.:min
    d4.:7
    g
    e:min
    d:7
    g
  }
  \new Staff \relative c'' {
    \time 6/8
    g8 b d g d b
    g b d f d b
    g b d e c a
    fis a c d b g
    e g b c a fis
    d fis a
  }
>>

Un accord est dit « arpégé » ou « égrené » lorsque les notes sont émises les unes après les autres mais continuent à sonner jusqu’à la réalisation complète de l'accord.

Instruments[modifier | modifier le code]

Certains instruments à cordes pincées émettent plus facilement des arpèges que des accords (typiquement, la guitare et ses prédécesseurs). Cette pratique peut influencer celle d’autres instruments. Ainsi, la technique des luthistes a-t-elle influencé, en France, à l’époque baroque, celle des clavecinistes : le luth était en effet un instrument prestigieux et apprécié de Louis XIV.

Par extension, l'arpège désigne aussi la technique de jeu associée sur les instruments à cordes, c'est-à-dire le pincement des cordes.

On peut également parler de style « luthé » lorsque le compositeur utilise des arpèges (cf. les préludes du Clavier bien tempéré de Johann Sebastian Bach).

Certains instruments et notamment les synthétiseurs intègrent des fonctions de reproduction d'arpèges. On nomme cet outil « arpégiateur ». Bien souvent les arpèges y sont programmables, paramétrables voire automatiques selon les marques qui les proposent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]