Soleil noir (symbole occulte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soleil noir.
Représentation du Soleil noir dans l'ancienne Obergruppenführersaal de Wewelsburg.
Obergruppenführersaal.

Le Soleil noir est une figure circulaire constituée d'une roue solaire prolongée de douze rayons. Ce symbole serait historiquement païen, on l'a trouvé sous la forme de fibule de bronze de l'époque mérovingienne interprétée comme une représentation visible de la course du soleil ou des saisons.

Il peut être vu comme composé de trois svastika, un symbole religieux que l'on retrouve de l'Europe à l'Océanie, étroitement enlacées ou aussi de douze fois le caractère Sōwilō de l'alphabet runique désignant Sól, la personnification du Soleil dans la mythologie nordique. Comme ces deux symboles, il peut être rencontré dans les deux sens de rotation.

Tout comme le svastika, le Sōwilō et la roue solaire qu'il regroupe fut employé comme symbole par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. On a recensé seulement deux représentations du Soleil noir par les nazis. Mais une est de taille : il s'agit d'un symbole dessiné par la SS dans le château de Wewelsburg dans le sol en marbre de l'ancienne Obergruppenführersaal (littéralement : salle des Obergruppenführer - salle des généraux) de la tour Nord. C'est un ornement vert foncé, mosaïque circulaire, dont le milieu se trouvait sur un disque d'or.

Le symbole dans le Wewelsburg n'a été identifié avec un Soleil noir que dans le roman Die Schwarze Sonne von Tashi Lhunpo, en 1991. La conception ésotérique-néonazie du Soleil noir a été développé dans le cercle autour de Wilhelm Landig depuis les années 1950. Dans les années 1990, l'identification du Soleil noir avec le symbole dans le Wewelsburg a été popularisée par une jeune génération des auteurs autour de la Tempelhofgesellschaft, une société allemande-autrichienne[1].

De par cette histoire marquée, l'utilisation liée du terme et du symbole semble surtout utilisée dans les mouvements néonazis ainsi que dans le contexte Néo-païen. Néanmoins le terme Soleil noir (Voir les homonymes) et le symbole pris indépendamment n'ont pas cette connotation nazie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julian Strube, « Die Erfindung des esoterischen Nationalsozialismus im Zeichen der Schwarzen Sonne », in Zeitschrift für Religionswissenschaft, no 20, volume 2, 2012, p. 223-268. Cf. Nicholas Goodrick-Clarke, Black Sun. Aryan Cults, Esoteric Nazism and the Politics of Identity, New York/London 2002; Rüdiger Sünner, Schwarze Sonne. Entfesselung und Missbrauch der Mythen in Nationalsozialismus und rechter Esoterik, Freiburg 1999.

Article connexe[modifier | modifier le code]