Sigmund von Imhoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sigmund von Imhoff
Naissance
Metz, Reichsland Elsaß-Lothringen
Décès
Farchant (Oberbayern)
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand (jusqu'en 1918),
Flag of Germany (3-2 aspect ratio).svg République de Weimar (jusqu'en 1933),
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Polizei
Grade General der Bayerischen Landespolizei
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Ehrenkreuz des Preußischen Johanniter-Ordens

Sigmund von Imhoff ( 1881 - 1967 ) est un officier supérieur allemand de la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la petite noblesse allemande, le baron Wilhelm Maria Sigmund Heinrich von Imhoff naît le 30 juin 1881[1], à Metz, une ville de garnison animée du Reichsland Elsaß-Lothringen[2]. Avec sa ceinture fortifiée, Metz est alors la première place forte du Reich allemand[3], constituant une véritable pépinière de militaires d'exception[note 1]. Son père, Gustav Christoph Karl Sigmund est alors en poste à Metz. Sigmund von Imhoff épouse Thusnelda von und zu Bibra[4], dont il aura un fils.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Sigmund von Imhoff participe à la Première Guerre mondiale.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Comme ses compatriotes Eduard Schützek et Johannes Hintz, Sigmund von Imhoff poursuit sa carrière dans la police de la République de Weimar. von Imhoff sert dans la Landespolizei des Freistaates Bayern, la police bavaroise, comme officier subalterne, puis comme officier supérieur. Le 3 avril 1933, Sigmund von Imhoff est promu Polizeigeneral, général dans la police.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le fils de Sigmund, Major de la Heer, tombe sur le front russe en août 1941[5]. Sigmund von Imhoff sera plus tard détaché dans la Luftwaffe avec le grade de Generalmajor.

Après guerre[modifier | modifier le code]

Sigmund von Imhoff s'éteignit à Farchant, en Allemagne, le 7 juillet 1967[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Plus d'une trentaine de généraux et des dizaines d'officiers supérieurs allemands, pour la plupart actifs durant la Seconde Guerre mondiale, verront le jour à Metz, avant 1918.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice sur Geneall.de.
  2. L’Express, n° 2937, du 18 au 24 octobre 2007, dossier « Metz en 1900 »
  3. François Roth : Metz annexée à l’Empire allemand, In François-Yves Le Moigne, Histoire de Metz, Privat, Toulouse, 1986, (p.350).
  4. Thusnelda, Freiin von und zu Bibra Boulay-Moselle 10.09.1883 - Starnberg 24.12.1946.
  5. 44.Infanterie-Division sur lexikon-der-wehrmacht.de.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dieter Zinke, Andreas Schulz : Die Generale der Waffen-SS und der Polizei - volume 3, Biblio-Verlag, Bissendorf, 2008 (pp. 645- 651).