Scarecrow (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scarecrow.

Scarecrow

Titre québécois L'épouvantail
Réalisation Emmanuel Itier
Scénario Bill Cunningham
Emmanuel Itier
Jason White
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Sortie 2002
Durée 84 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Scarecrow ou L'épouvantail au Québec, est un film américain réalisé par Emmanuel Itier, sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un soir, trois jeunes fit un tour dans un champ. L'un d'eux leur raconta la certaine légende de l'épouvantail : Lester Dwervick est un adolescent timide, discret, solitaire et mal dans sa peau, qui est le souffre-douleur de son lycée. Ce dernier a eu depuis sa plus tendre enfance des difficultés pour se faire des amis et a dû endurer quotidiennement moqueries et harcèlements de ses camarades. Un jour, il fût défendu par l'une de ses camarades, Judy. Il se lit d'amitié avec elle mais finie par le décevoir. En rentrant chez lui, il se bagarre avec l'amant de sa mère qui violait cette dernière, mais fini par le tuer et le pend à un arbre. Un an plus tard, les adolescents de la ville sont massacrés dans d'atroces conditions et un étrange épouvantail semble être l'auteur de ces crimes. Habité par un esprit diabolique, il paraît bien décidé à faire payer à tout le village les humiliations subies par Lester...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage dura huit jours[1].
  • À noter une petite apparition du réalisateur dans le rôle de Mr Dufourq, le gérant du snack.
  • L'épouvantail est interprété par Todd Rex, qui était également coordinateur des cascades et responsable des effets spéciaux sur le film.
  • Le film sera suivi par Scarecrow, la résurrection en 2003 et Scarecrow, l'ultime massacre en 2004.
  • Scarecrow n'est pas le premier film d'horreur à mettre en scène un épouvantail. Dès 1981, Frank De Felitta réalisait le téléfilm Les Fleurs de sang, où l'idiot du village se réincarnait également en épouvantail pour se venger de ses assassins. En 1988, William Wesley réalisait Scarecrows, dans lequel une bande de mercenaires se retrouvait dans un champ de maïs peuplé d'épouvantails tueurs. Quelques années plus tard, Jeff Burr réalisa Night of the Scarecrow (1995), dans lequel un groupe d'adolescents libérait l'esprit d'un sorcier maléfique qui prit possession d'un épouvantail. Plus récemment, un groupe d'adolescents en visite dans la ferme familiale de l'un d'entre eux, se faisait attaquer par un épouvantail tueur dans Dark Harvest (2004).
  • Ce film reprend le thème du "souffre-douleur décidant de se venger" (à l'instar de Carrie au bal du diable, Teddy, la mort en peluche ou encore Le Jour des fous).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]