Sayanim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les sayanim (hébreu : סייענים, singulier : sayan, de l'hébreu aide, assistant) seraient, depuis la publication de l'ouvrage d'un ancien agent des services secrets israéliens, Victor Ostrovsky[1], des agents passifs appelés plus communément « agents dormants », établis en dehors d’Israël, prêts à aider les agents du Mossad en leur fournissant une aide logistique[2]. Le terme désigne également des Palestiniens ayant accepté de collaborer avec l'armée israélienne[3],[4] ou les juifs de la diaspora décidant de collaborer de manière momentanée avec le Mossad par sentiment de patriotisme envers Israël (affaire Lavon).

Description[modifier | modifier le code]

En principe, les sayanim ne s'engagent que dans des activités légales et ils ne s'associent pas à des opérations de renseignements ou d'espionnage, malgré des exceptions notables[5],[6]. L'ancien agent du Mossad Victor Ostrovsky évoque leur existence dans ses mémoires.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Le roman, Le Printemps des Sayanim de Jacob Cohen évoque ces réseaux d'agents. La Parabole d'Esther de Gilad Atzmon aborde également le sujet.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Victor Ostrovsky et Claire Hoy, By Way of Deception: The Making of a Mossad officer, « Comment le Mossad a poussé l’Amérique à bombarder la Libye et à combattre l’Irak », St Martin's Press, New York, 1990.
  • Jeffrey T. Richelson, « The Mossad Imagined: The Israeli Secret Service in Film and Fiction », International Journal of Intelligence and CounterIntelligence, vol. 20, n°1, 2007, p. 136–166.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jeffrey T. Richelson, « The Mossad Imagined: The Israeli Secret Service in Film and Fiction », International Journal of Intelligence and CounterIntelligence, vol. 20, n°1, 2007, p. 137–138
  2. (en) Jeffrey T. Richelson, « The Mossad Imagined: The Israeli Secret Service in Film and Fiction », International Journal of Intelligence and CounterIntelligence, vol. 20, no 1,‎ mars 2007, p. 136-166
  3. (en) Collaboration in the Occupied Territories : Human Rights Abuses and Violations, Jérusalem, B'Tselem,‎ janvier 1994, 209 p.
  4. Larry Derfner, « Thank you for your cooperation », Jerusalem Post,‎ 2 mars 2006 (consulté en 11 août 2010)
  5. Voir page 127 in When reason fails: portraits of armies at war : America, Britain, Israel and the future, Michael Goodspeed, Praeger Publisher, 2002
  6. Voir par exemple l'Opération Susannah