Salaryman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le groupe de musique pop américain Salaryman, voir Poster Children.

Salaryman (サラリーマン, sararīman?) est le terme par lequel les Japonais désignent les cadres non dirigeants d'une entreprise ou les employés (à l'opposé des ouvriers). Ce mot, pourtant à consonance anglaise, est un néologisme issu de la langue japonaise.

Plus qu'un type de poste ou de responsabilités, ce mot désigne un style de vie masculin, dans lequel le travail et les collègues de travail occupent l'essentiel du temps et des centres d'intérêts du salaryman. Aujourd'hui, au Japon, la notion de salaryman est considérée comme assez péjorative : c'est l'archétype de l'homme des années pré-crise (jusqu'en 1990). Le « salaryman type » peut se présenter ainsi :

  • il a entre 30 et 50 ans, et profite du nenkō, avancement à l'âge
  • salarié à vie, il occupe un poste dans une bureaucratie publique ou privée, sans capacité propre de décision
  • part tôt au travail, reste le soir pour faire des heures supplémentaires ou boire de la bière avec ses collègues dans un izakaya lors de nomikai
  • s'endort dans le métro de Tokyo sur le chemin du travail
  • tient le coup grâce au café et boissons énergétiques, et récupère le week-end
  • s'habille avec un costume-cravate sombre bon marché, mais en chemise manches-courtes depuis 2005 et le lancement du Cool Biz pour promouvoir les économies d'énergies
  • ne voit pas beaucoup ses enfants, donc délègue les responsabilités de la maison à sa femme
  • essaye de jouer au golf, est fan des Yomiuri Giants (baseball), rêve de sa nouvelle voiture
  • attend la retraite pour faire le circuit « capitales européennes en une semaine ».

Il est en quelque sorte un « anti-modèle » pour les jeunes Japonais, qui ne veulent pas suivre cette voie, et les jeunes Japonaises qui ne veulent pas vivre leur existence avec ce type d'homme.

Contrairement à ce que suppose le terme cadre, ce type de poste est accessible au Japon à la plupart de ceux qui terminent leur premier cycle universitaire (quatre années d'études).

Voir aussi[modifier | modifier le code]