Saint-laurent (cépage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Laurent.
Saint-laurent
Saint-laurent (cépage)
...
Caractéristiques phénologiques
Débourrement ...
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur ...
Fertilité ...
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Alcoolique ...
Aromatique ...

Le saint-laurent est un cépage de cuve de raisins noirs.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Selon Christian Oberlin, le saint laurent viendrait du sud de l'Alsace. Johann Philipp Bronner l'a remarqué et il le propagea au cours du 19. siècle en Allemagne et en Autriche. Le cépage est autorisé dans de nombreux Länder en Allemagne (673 ha en 2006). Il est également autorisé en Autriche (450 ha) et en Slovaquie (2000 ha).[réf. nécessaire]

En France, le cultivar est en voie de disparition.

Le nom viendrait probablement de Saint Laurent, que l'on célèbre le 10 août. Cette date coïncide plus ou moins avec la date de maturité du cépage (ou plutôt probablement avec la date de véraison).

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau duveteux blanc.
  • Jeunes feuilles aranéeux, bronzées.
  • Feuilles adultes, à 5 lobes avec des sinus supérieurs avec une dent au fonds, un sinus pétiolaire en lyre, des dents anguleuses, étroites, un limbe glabre.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de première époque: 3 - 0 jours avant le chasselas.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont moyennes et les baies sont de taille moyenne. La grappe est cylindrique. Le cépage est moyennement fertile mais il craint les gelèes printanières due à son débourrement précoce.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Le saint laurent est connu sous le nom de Blauer Sankt Laurent, Laurenzitraube, Lorenztraube, lovrenac crni, lovrijenac, Pinot Saint Laurent (par erreur), Saint laurent noir, sentlovrenka, Svatovavřinecké, szent lörine

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 (ISBN 2-01-236331-8)
  • Walter Hillebrand, Heinz Lott und Franz Pfaff: Taschenbuch der Rebsorten. Fachverlag Fraund, Mainz 13. Auflage 2003 (ISBN 3-921156-53-X)