Saffarides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saffarides
صفاريون (ar)

سلسله صفاریان (fa)

8611003

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

L'empire saffaride à la mort de Ya`qûb

Informations générales
Statut Émirat
Capitale Zarandj
Langue Arabe, persan
Religion Islam
Histoire et événements
861 Fondation de la dynastie par Ya`qûb ben Layth as-Saffâr
873 Conquête du Khorasan tahiride
900 Défaite contre les Samanides et perte du Khorasan
1003 Fin de la dynastie
Émirs
(1er) 867-879 Ya`qûb ben Layth as-Saffâr
(Der) 963-1003 Walî ad-Dawlah Khalaf ben Ahmad

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La dynastie des Saffarides de Perse gouverna un éphémère empire centré sur le Seistan, une région frontalière entre l’Afghanistan et l’Iran actuels, entre 861 et 1003. La capitale des Saffarides était située à Zarandj dans l'actuel Afghanistan.

La dynastie fut fondée par Ya`qûb ben Layth as-Saffâr, un homme d’origine modeste qui commença obscurément sa vie comme chaudronnier dans l’est de l’Iran, d'où son qualificatif de ( صفار saffâr, "cuivre"), qui donna son nom à la dynastie. Avec une armée composée à l'origine de milices plus ou moins contrôlées, majoritairement sunnites mais avec de nombreux kharidjites venus de Perse, battus et pourchassés par les gouverneurs omeyyades[1], Ya'kûb prit le contrôle de la région du Seistan, conquérant ensuite la plus grande partie de l’Iran actuel en utilisant cette région comme base de ses conquêtes. En 871, venant de Balkh, Ya'kûb ravage les temples bouddhistes de Bâmiyân avant de conquérir Kaboul et d'en chasser les Turki Shahis. Dès lors, ces territoires, jusque là voués au bouddhisme, vont progressivement se convertir à l'islam.

À sa mort, il avait conquis le Khorassan (mettant ainsi un terme à la dynastie régionale des Tahirides) ainsi que des parties du nord de l’Inde et de l’ouest de l’Iran, atteignant presque Bagdad. L’empire saffaride ne survécut guère à la mort de Ya`qûb.

Son frère et successeur `Amr ben Layth, battu par les Samanides en 900, sera contraint de restituer le Khorassan. Les Saffarides furent par la suite confinés à la région du Seistan, leur rôle étant réduit à celui de vassaux des Samanides et de leurs successeurs Seldjouks et Mongols jusqu'à la fin du XVesiècle.


Dynastie des Saffarides (jusqu’à la conquête ghaznévide)[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. C.E. Bosworth, The Islamic Dynasties, Edimburgh University Press, 1967, p. 104.
  2. Tahîr ben Khalaf deviendra gouverneur sous la domination ghaznévide

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C.E. Bosworth, Les dynasties musulmanes, trad. Y. Thoraval, Actes sud, coll. Sinbad, 1996, ISBN 2-7427-0713-1