Amr Ier (Saffarides)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amr bin Layth était le frère de Ya`qûb bin Layth as-Saffâr, le fondateur de la dynastie des Saffarides. Il succéda à Ya`qûb à sa mort en 879 mais fut battu par les Samanides en 900. Il fut forcé de restituer le Khorassan, et les Saffarides furent par la suite essentiellement confinés à leur fief du Sistan, leur rôle étant réduit à ceux de vassaux des Samanides et de leurs successeurs. Battu par le Samandide Ismail Ier à Balkh en 900, il est exécuté à Bagdad sur ordre du calife Al-Muktafi le 20 avril 902[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ṭabarī, Franz Rosenthal http://books.google.fr/books?id=GcKhwo8SmlMC&pg=PA100 The return of the Caliphate to Baghdad] SUNY Press, 1985 (ISBN 0873958764 et 9780873958769)