Rice-Eccles Stadium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rice-Eccles Stadium
Stadium.svg
University of Utah Vs. Utah State - Via MUSS.jpg
Généralités
Adresse
451 South 1400 East, Ste. 60
Salt Lake City, Utah 84112
Coordonnées
Construction et ouverture
Début construction
Mai 1997
Construction
Mai 1997- Sept. 1998
Ouverture
12 septembre 1998
Architecte
FFKR Architects [1]
Coût de construction
50 M$ USD
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
Équipement
Surface
Pelouse artificielle (FieldTurf)
Capacité
45 017[1]
Affluence record
46 768 (11 sept. 2003; California)[1]

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Utah

(Voir situation sur carte : Utah)
Point carte.svg

Le Rice-Eccles Stadium est un stade multifonction situé à Salt Lake City (Utah), sur le campus de l'University of Utah. Construit en 1927, il possédait à l'origine 20 000 places. Vingt ans plus tard (en 1947) 10 000 sièges furent ajoutés.

Le stade fut rénové une seconde fois en 1972, ce qui permit de porter la capacité à 32 500 places. Puis d'importants travaux eurent lieu de mai 1997 à septembre 1998, cela pour un coût de 50 millions de dollars. Le stade possède depuis cette date 45 017 places. Dans le futur, les autorités universitaires envisagent d'augmenter le nombre de sièges à 55 000.

L'enceinte accueille depuis son origine les Utah Utes qui participent au championnat universitaire de football américain, en NCAA. Et depuis 2005 l'équipe de football (soccer) du Real Salt Lake utilise également le terrain. Toutefois, il est prévu que le club soit doté de son propre stade à partir de 2008. Enfin, lors des Jeux olympiques d'hiver de 2002, le Rice-Eccles Stadium fut le lieu des cérémonies d'ouverture et de clôture.

Le stade a porté différents noms au cours de son histoire:

  • Ute Stadium,
  • Rice Stadium,
  • Rice-Eccles Stadium (depuis les travaux de 1997-98),
  • Rice-Eccles Olympic Stadium durant les JO d'hiver de 2002.

À noter que Rice et Eccles sont les noms des donateurs qui financèrent respectivement les agrandissements de 1972 et 1997-98.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]