Record du monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le court-métrage de la série Animatrix, voir Record du monde (film).
Alors que beaucoup considèrent les records comme étant aussi inutiles qu'idiots, certains permettent des avancées scientifiques et médicales, comme ici l'adaptation du corps aux températures basses.

Un record mondial ou record du monde est un record qui dépasse toutes les autres performances qui ont été enregistrées officiellement lors de rencontres internationales du sport concerné.

Les records peuvent être en nombre de points (gymnastique), en temps (athlétisme), en nombre de victoires (football), mais ne concernent pas que le sport. Il existe ainsi de nombreux records insolites.

Le premier record du monde homologué est dans le domaine de l'aviation par le pionnier Alberto Santos-Dumont le 23 octobre 1906 sur son puissant aéronef plus-lourd-que-l'air, le 14 Bis.

Évolution des performances[modifier | modifier le code]

En 2009, l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport (IRMES) a effectué une étude portant sur l'évolution des performances dans les principales disciplines olympiques en analysant 3 263 records du monde dans 158 épreuves olympiques depuis les premiers Jeux olympiques modernes de 1896. L'IRMES conclut que les athlètes auront de plus en plus de difficultés dans les années à venir à relever le défi de la devise olympique « citius, altius, fortius » [1]. Leur analyse prend en compte les améliorations techniques, nutritionnelles, médicales et pharmacologiques et a permis de tracer une courbe d'évolution des performances dans 148 épreuves olympiques de natation, athlétisme, cyclisme, patinage de vitesse et haltérophilie. Cette courbe montre que la progression du record pour chaque épreuve tend vers une limite absolue qui est une limite d'espèce et non la limite d'un individu. Pour les auteurs, l'homme n'utilisait que 65 % de ses capacités maximales en 1896, contre 99 % actuellement. Sur la courbe on retrouve une phase de progression soutenue jusqu'aux années 1979 et un ralentissement depuis. D'après ce modèle statistique, les limites physiologiques humaines seront atteintes dans une génération et la moitié des records mondiaux ne seront pas améliorés de plus de 0,05 % d'ici 2027. Ce qui pourrait avoir un impact sur les futures conditions d'entrainement des athlètes et sur l'organisation des compétitions, et ce qui pourrait altérer la devise et l'esprit des Jeux olympiques[2].

Records des records[modifier | modifier le code]

  • Patrice Martin est l'un des sportifs les plus titrés au monde. Dans sa discipline, le ski nautique, Il détient 12 titres de champion du monde, 34 titres de champion d'Europe et 25 records du monde.
  • Ashrita Furman a battu ou établi 259 records, dont 100 qui tiennent toujours lieu de records du monde. Il détient donc le record du plus grand nombre de records, dont :
    • Record de sauts en étoile (Jumping jacks) en une minute : 61[3]
    • Record de rebonds d'une balle de ping-pong sur une raquette : 3 heures 7 secondes[3]
    • Mile le plus rapide sur un ballon sauteur : 15 minutes et 3 secondes[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Jean-François Toussaint, directeur de l'Irmes et membre du Haut conseil de santé publique; Valérie Thibault et Geoffroy Berthelot, chercheurs à l'Irmes, « Record du monde : plus vite, plus haut, plus fort... plus rare », sur http://www.lemonde.fr,‎ 8 août 2008
  2. (en) Berthelot G, Thibault V, Tafflet M, Escolano S, El Helou N, et al., « The Citius End: World Records Progression Announces the Completion of a Brief Ultra-Physiological Quest », PLoS One, vol. 3, no 2,‎ 2008 (DOI 10.1371/journal.pone.0001552, lire en ligne)
  3. a, b et c L'ÉQUIPE DU GUINESS WORLD RECORDS. Le mondial des records 2011. Hachette Livre, 2010, p. 86-87

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Site des records du monde

Articles connexes[modifier | modifier le code]