Région de Chūgoku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 03′ N 134° 04′ E / 35.05, 134.067

La région de Chūgoku, au Japon

La région de Chūgoku (中国地方, Chūgoku-chihō) est située à l'extrémité ouest de Honshū, l'île principale du Japon. Elle est bordée à l'est par la région du Kansai.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chūgoku signifie littéralement le Pays du Milieu. Cette dénomination fait référence aux anciennes divisions du Japon : on distinguait le Pays Proche (近国, Kingoku), le Pays du Milieu et le Pays Lointain (遠国, Ongoku), en référence à la distance qui les séparait des anciennes capitales (Nara ou Kyōto selon l'époque.)

De manière stricte, l'actuelle Chūgoku ne couvre que le Pays du Milieu de l'ouest de Kyōto, le long des routes de Sanindo (山陰道) et Sanyodo (山陽道).

En japonais, les kanji 中国 et la lecture Chūgoku sont également utilisées pour désigner la Chine. Les mêmes caractères sont utilisés en chinois mais prononcés Zhōngguó.

Pour éviter de confondre la région de Chūgoku avec la Chine, la région est également appelée région de San'in-San'yō. San'in est la partie nord, face à la mer du Japon, c'est-à-dire «le côté sombre de la montagne ». San'yō, « le côté éclairé de la montagne », est la partie sud, faisant face à la mer intérieure de Seto. Ces noms tirent leur origines des différences de climat marquées entre les deux.

Découpage[modifier | modifier le code]

La région de Chūgoku est aujourd'hui constituée des cinq préfectures suivantes :

Les villes principales de la région sont Hiroshima, Okayama et Matsue.

La région de Chūgoku est caractérisée par ses collines irrégulières et ses zones de plaines limitées et divisée en deux parties séparées par la chaîne de montagnes qui la travers d'est en ouest.

La ville d'Hiroshima, la « capitale » de la région de Chūgoku, fut reconstruite après sa destruction par une bombe atomique en 1945, et est maintenant une métropole industrielle comptant plus d'un million de personnes.

La pêche intensive et la pollution ont réduit la productivité des zones de pêche de la mer intérieure, et la zone s'est concentrée sur l'industrie lourde. San'in, cependant, est moins industrialisée et repose sur l'agriculture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]