Prométhée (volcan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prométhée (homonymie).
Prométhée

Mosaïque de clichés du Prométhéeet de ses coulées de lave par Galileo.
Mosaïque de clichés du Prométhée
et de ses coulées de lave par Galileo.

Géographie et géologie
Coordonnées 1° 31′ S 153° 56′ E / -1.52, 153.941° 31′ S 153° 56′ E / -1.52, 153.94[1]
Type de relief Centre éruptif
Nature géologique Volcan
Dimensions caldeira 28 km
Activité observée Oui
Éponyme Prométhée, héros grec
Localisation sur Io

(Voir situation sur carte : Io)

Prométhée

Le Prométhée est un volcan actif d'Io, un satellite galiléen de Jupiter. Ce volcan est localisé dans l'hémisphère opposé à Jupiter, par 1,52° S et 153,94° W. Le Prométhée se compose d'une fosse volcanique appelée patera (voir volcanisme sur Io) de 28 km de large, nommée Prometheus Patera, et d'une coulée de lave d'une centaine de kilomètres de long, le tout entouré d'un cercle brillant de soufre rouge, dépôt d'un panache volcanique de dioxyde de soufre. Ce volcan fut observé pour la première fois par la sonde voyager 1 qui en transmit les premières images en mars 1979. Plus tard dans l'année, l'union astronomique internationale nomma cette formation d'après le nom du dieu grec du feu, Prométhée.

Le Prométhée est le site d'une éruption volcanique en cours depuis au moins le premier passage de Voyager 1 en 1979. Entre les visites des sondes Voyager et les premières observations de la sonde Galileo, un champ d'écoulement de 6 700 km2 s'est mis en place[2]. Plus tard les observations de Galileo ont montré que ce champ d'écoulement est parsemé de nombreux petits site d'éruption, en particulier à son extrémité occidentale[3].

Le Prométhée est la source de deux panaches volcaniques : un petit panache riche en soufre dont l'évent à l'extrémité orientale du champ d'écoulement mesure entre 75 et 100 km de haut, et un grand panache de dioxyde de soufre riche en poussières produit par les coulées de lave qui recouvre le champ d'écoulement[2]. D'anciennes traces d'un dépôt rouge subsistent à l'est du champ d'écoulement de Prométhée. Le panache de dioxyde de soufre est généré lorsque la lave issue du magma à l'extrémité occidentale du champ d'écoulement entre au contact avec le dioxyde de soufre gelé qui s'est déposé à la surface de l'astre. Le dioxyde de soufre est alors vaporisé, ce qui se traduit par de multiples poussées de gaz et de poussières qui composent le panache de poussières visible[3]. les panaches de Prométhée ont été observés par les sondes Voyager 1, Voyager 2, Galileo et New Horizons.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) USGS Gazetteer of Planetary Nomenclature – Feature Information: Io « Prometheus. »
  2. a et b (en) A. S. McEwen, « Active Volcanism on Io as Seen by Galileo SSI », Science, vol. 135,‎ 1998, p. 181–219
  3. a et b (en) L. Keszthelyi, « Imaging of volcanic activity on Jupiter's moon Io by Galileo during the Galileo Europa Mission and the Galileo Millennium Mission », J. Geophys. Res., vol. 106,‎ 2001, p. 33025–33052

Liens externes[modifier | modifier le code]