Princesse Kaguya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaguya.

Princesse Kaguya

輝夜姫
(Kaguyahime)
Type Shōjo
Genre Aventure, drame, romance, science-fiction
Manga
Auteur Reiko Shimizu
Éditeur Drapeau du Japon Hakusensha
Drapeau de la France Drapeau de l'Italie Panini Manga
Prépublication Drapeau du Japon LaLa
Sortie initiale 19932005
Volumes 27

Princesse Kaguya (輝夜姫, Kaguyahime?) est un manga de Shimizu Reiko. Il a été prépublié entre 1993 et 2005 dans le magazine LaLa et a été compilé en un total de vingt-sept volumes. La version française est éditée par Panini Manga. L'histoire est basée sur la légende japonaise de Kaguya-hime.

Le manga a remporté le 47e prix Shōgakukan dans le catégorie shōjo[1]. Un drama CD est sorti en juillet 2003[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Enfants, Akira, Yui, Midori et d'autres avec eux s'étaient enfuis de l'île de Kabuchi où ils ont passés toute leur vie, afin d'éviter d'être sacrifiés à la princesse Kaguya quand ils atteindraient seize ans. Malheureusement cela semble avoir été en vain, car ceux de leur groupe commencent à mourir dans d'épouvantables accidents peu de temps après avoir atteint l'âge fatidique. Les survivants décident donc de retourner sur l'île.

La légende de la princesse Kaguya[modifier | modifier le code]

Il était une fois un vieux coupeur de bambou. Un jour, il découvrit une toute jeune fille à l'intérieur d'un bambou qu'il venait de couper, et lui et sa femme la trouvèrent si belle qu'ils décidèrent de l'élever. Et elle grandit rapidement. Et en effet, elle devint la plus belle femme de la région, à tel point que ses parents adoptifs l'appelèrent Naotake no Kaguya Hime, ou la radieuse princesse des bambous. Bientôt, tous les hommes des environs voulurent l'épouser. La princesse Kaguya finit par épouser le seigneur de la région ; au bout d'un an elle lui annonça qu'elle n'était pas humaine, mais une descendante du peuple de la Lune. Et que le jour de la prochaine pleine Lune, son père le roi de la lune viendrait la chercher.

Supplications et soldats montant la garde furent vains ; mais avant de partir, la princesse fit cadeau à son époux d'un miroir magique dans lequel il pourrait librement contempler son reflet. Désespéré, le seigneur essaya de suivre son épouse et grimpa sur le mont Fuji pour se rapprocher de la princesse. Et, de dépit, se jeta dans le cratère du volcan, emportant avec lui le miroir magique. Depuis, on dit que les éruptions du mont Fuji expriment le dépit du seigneur.

Personnages[modifier | modifier le code]

Akira Okada (岡田晶, Okada Akira?)

Yui Lindros (由・リンドロス, Yui Rindorosu?)

Midori Matsuzawa (松沢碧, Matsuzawa Midori?)

Mayu Okada岡田まゆ (Okada Mayu?)

Publication[modifier | modifier le code]

La série a débuté en 1993 dans le magazine LaLa et s'est terminée en 2005. Les vingt-sept volumes reliés ont été publiés par Hakusensha entre avril 1994 et mars 2005. Une édition bunko de quatorze tomes a vu le jour entre mai 2007 et mai 2008[3],[4]. Un artbook est également sorti en octobre 2002.

La version française est publiée par Panini Manga.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]