Pota tso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national Pota tso
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Coordonnées 27° 49′ 30″ N 99° 59′ 43″ E / 27.825, 99.995278 ()27° 49′ 30″ Nord 99° 59′ 43″ Est / 27.825, 99.995278 ()  
Superficie 2 000 km2
Création juillet 2007

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Parc national Pota tso
Chorten sur le lieu de l'ancien temple Pu Dacu Manjusri, au bord du lac Bita
Arbres à barbe
prévention des incendies
Poubelles à tri sélectif

Le parc national Pota tso est un parc protégé, sur le plateau tibétain, situé dans le Xian de Shangri-La, dans la province du Yunnan, en Chine, il a été inauguré en juillet 2007.

Pota Tso est la translittération tibétaine du sanskrit signifiant lac.

Il est le premier parc naturel de Chine continentale, situé à 22 km de Shangri-La (anciennement Zhongdian), il s'étend sur environ 2000 km² soit 17 % de la Préfecture autonome tibétaine de Dêqên.

Il abrite :

  • Le lac Bita à 3700 m ;
  • Le lac Shudu ;
  • La montagne Rouge ;
  • L'aire protégée des 3 rivières parallèles du Yunnan.
  • Les 'arbres à barbe' ;
  • Des paysages forestiers et de steppe
  • Le village Luorong ;
  • Une construction mongole typique du plateau tibétain, vers un point culminant à 4100 m ;
  • Le point le plus haut parc est à 4159 m dans le Nord du Militang ;
  • Le point le plus bas du parc est à 3200 m dans la George d'Or, à l'Est du lake Bita.
  • Le temple Pu Dacu Manjusri, temple bouddhiste et lieu sacré où Guanyin aurait été divinisé, constitué actuellement d'ovoo et Stūpa ;
  • Les élevages de yak sont autorisés à y pâturer.

Protections environnementales[modifier | modifier le code]

Les dispositions pour la protection environnementale sont :

  • Des circuits touristiques surveillés y sont organisés ;
  • Des toilettes vertes tout le long des trajets ;
  • Des fumoirs ainsi que des alertes aux risques d'incendie sont disposés le long du trajet étant donné le risque élevé d'incendie lié au climat très sec ;
  • Des poubelles à tri sélectif ainsi que de fréquents passages d'agents de nettoyage chargés de récupérer les déchets d'éventuels touristes non respectueux de l'environnement.
  • Des panneaux solaires y sont diposés afin d'alimenter certains éléments du parc.

Un incendie déclaré dans le village de Luoji d'origine inconnue l'a partiellement brûlé en avril 2008[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]