Pierre Parrant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre "Oeil de Cochon" Parrant, premier colon de la ville de Saint Paul

Pierre Parrant est reconnu comme étant la premier blanc à vivre à l'intérieur des frontières de ce qui allait devenir la ville de Saint Paul, au Minnesota[1]. Ses exploits lui ont procuré une renommée locale des gens de Saint Paul et du Minnesota.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'était un Canadien, qui naquit à Sault Ste. Marie en 1777[2]. Pendant la majeure partie de sa vie, il était trappeur de fourrures pour une compagnie du nom de McKenzie and Chouteau[3]. Durant ses jours comme trappeur, où on l'appelait L'œil du cochon, parce qu'il n'avait qu'un œil, il commença à avoir une certaine réputation douteuse avec la loi. Il faisait aussi le commerce de l'alcool[4]. Avec son âge qui avançait et le déclin du commerce de la fourrure, Pierre Parrant commença à chercher d'autres moyens de gagner sa vie. C'est cette recherche pour des nouvelles opportunités qui l'emmena vers un nouveau campement proche du poste militaire de Fort Snelling dans le territoire du Minnesota.

Pierre Parrant au Minnesota[modifier | modifier le code]

Arrivant à Mendota au Minnesota en 1832, Parrant commença une nouvelle vie en vivant dans le campement proche du Fort Snelling[5]. Sa nouvelle carrière lui fit distiller de l'alcool pour la vendre aux gens du campement, aux Amérindiens, et même aux soldats du fort[6]. Cette nouvelle aventure le servit bien jusqu'à 1838, lorsque les squatters du campement furent forcés d'évacuer à cause d'un problème de ressources. Parrant, qui était maintenant âgé d'une soixantaine d'années, revendiqua une parcelle de terre à l'embouchure de ce qui était connu à l'époque comme Fountain Cave[7]. Cette caverne était situé sur la rive nord du Mississippi, juste au sud de ce qui est aujourd'hui le centre-ville de Saint Paul. C'est alors que le 1er juin 1838, Pierre Parrant compléta un petit cabanon, qui selon la publication historique par Albert A. Jones, datée de 1892, fut la “première habitation, et le premier commerce à Saint Paul[8].” C'est ainsi que Pierre “Œil de Cochon” Parrant fut le premier habitant de la future ville de Saint Paul.

Fountain Cave, site de la première taverne à Saint Paul au Minnesota, opéré par Pierre Parrant

Fountain Cave ou la grotte de la fontaine, fut un endroit excellent pour Pierre Parrant pour commencer son commerce, car à l'intérieur de la caverne se trouvait une fontaine d'eau de source pour sa distillerie. C'est à se moment que Pierre ouvrit sa première taverne qui devenu très populaire auprès des résidents des communautés environnantes. Le bar de Parrant, connu sous le nom de “Pig’s Eye” ou “Pig’s Eye Pandemonium” était facilement accessible aux résidents locaux, aux marins qui travaillaient sur la rivière, et aux soldats qui logeaient dans le Fort Snelling[9] à cause de cette popularité, la communauté prit le nom de “Pig’s Eye.” N'eût été la venue d'un prêtre catholique du nom de Lucien Galtier, le nom aurait survécu. Ce fut Galtier qui changea le nom du village après la construction de sa chapelle en 1841. Il disait, comme Saint-Paul, “Œil de Cochon convertis-toi, lève-toi debout et soit Saint Paul[9]!"

En 1844, Pierre Parrant perdit ses droits sur Fountain Cave et fut forcé d'évacuer les lieux où il avait été si fortuné. Cependant, il n'est pas clair pourquoi il a dû abandonner son droit sur Fountain Cave. Il se peut qu'il avait accumulé des dettes, mais son âge d'or avait pris fin.

Sa vie après Saint Paul[modifier | modifier le code]

Ce qui est arrivé à Pierre Parrant après qu'il quitta Saint Paul demeure inconnu. Certaines sources disent qu'il retourna à Sault Ste. Marie, et mourut au cours de la route en 1844[10]. D'autres disent qu'il s'établit près de Winnipeg, au Manitoba, où il mourut entre 1872 et 1886[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Greg Breining, Minnesota, New York: Fordors LLC, 2006, p. 134.
  2. www.lareau.org 26 Mar. 2006. <http://www.lareau.org/pep-p.html>
  3. Williams, J. Fletcher, A history of the city of Saint Paul, and the county of Ramsey, Minnesota, St. Paul: The Society, 1876, p. 64.
  4. a et b www.nps.gov 29 Mar. 2006. <http://www.nps.gov/miss/maps/model/side/pigseye.html>
  5. Williams. Pg 64.
  6. Virginia Brainard Kunz, Saint Paul, The First 150 Years, St. Paul: The Saint Paul Foundation, Inc., 1991, p 12.
  7. Brainard Kunz. Pg. 12.
  8. Breining, p. 34.
  9. a et b Breining. Pg 147.
  10. www.lareau.org