Panthropie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La panthropie, thème issu de la science-fiction, est l'inverse de la terraformation. Là où la terraformation se donne pour but de modifier l'environnement d'une planète pour la rendre propice à la vie humaine, la panthropie a pour objectif à travers des modifications génétiques d'adapter l'espèce humaine afin de la rendre capable de survivre et de prospérer dans un environnement hostile pour un humain normal. Dans le roman Demain les chiens de Clifford D. Simak, les humains abandonnent la Terre à cause d'une panthropie qui leur permet d'accéder au bonheur sur Jupiter.

Le thème de la panthropie est probablement apparu pour la première fois en 1930 dans le roman d'Olaf Stapledon Les derniers et les premiers (en anglais, Last and First Men). Le roman décrit au cours de l'histoire de l'humanité l'apparition de dix-huit espèces humaines différentes, dont certaines ont été délibérément créées dans un but de panthropie.

Cependant c'est le roman Semailles humaines de James Blish en 1957 qui sera le premier à en faire son thème central, l'auteur créant à l'occasion le terme spécifique pour désigner cette opération.

Le film de James Cameron Avatar est une variation sur le thème de la panthropie.

Liste d’œuvres[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]