Palais de la culture et des congrès de Lucerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais de la culture et des congrès de Lucerne
Vue depuis le lac
Vue depuis le lac
Présentation
Nom local Kultur- und Kongresszentrum Luzern
Architecte Jean Nouvel
Site web www.kkl-luzern.ch
Géographie
Pays Suisse
Localité Lucerne
Localisation
Coordonnées 47° 03′ 02″ N 8° 18′ 44″ E / 47.0506, 8.31212247° 03′ 02″ Nord 8° 18′ 44″ Est / 47.0506, 8.312122  

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Palais de la culture et des congrès de Lucerne

Le palais de la culture et des congrès (Kultur- und Kongresszentrum Luzern en allemand, abrégé en KKL) est un édifice culturel multifonctionnel, construit à Lucerne selon les plans de Jean Nouvel. Doté d'une salle de concert à l'acoustique considérée comme exceptionnelle, le KKL programme des concerts de qualité.

Situé en Suisse au bord du lac des Quatre-Cantons, en pleine ville de Lucerne, le bâtiment offre une vue grandiose sur la ville. Il détient le record de porte-à-faux avec 45 mètres.

Le KKL a été inauguré en 1998 avec un concert de l'orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de Claudio Abbado.

Conception du bâtiment[modifier | modifier le code]

En raison de la situation exceptionnelle de la place de l’Europe sur la baie du lac des Quatre-Cantons, l’architecte a joué de la relation avec l’eau. Le projet initial était de construire sur l’eau, mais cela n’a pas été possible pour des raisons législatives. L’architecte a donc intégré l’eau à l’architecture : « Si je ne peux pas aller à l’eau, l’eau doit venir à moi. »[réf. nécessaire] La façade se compose de trois parties à travers lesquelles l’eau est présente aussi bien à l’intérieur où un bassin communique avec le bassin extérieur qu’à l’extérieur avec un autre bassin, la fontaine et le lac. Les trois parties du bâtiment accueillent la salle de concert, la salle multifonctionnelle lucernoise, le musée d’art de Lucerne et d’autres salles de conférences et de congrès. On y trouve en outre de nombreux établissements gastronomiques (restaurant RED, World Café, Seebar (c’est-à-dire « bar du lac »), Waterfront et Crystal Lounge). Dans l’architecture du KKL converge la philosophie du projet : sous un seul toit ont lieu les manifestations les plus diverses, dans une volonté de décloisonnement des frontières artistiques. Ces événements englobent les domaines de la culture, des congrès et de la gastronomie.

Coûts[modifier | modifier le code]

Les coûts de constructions du KKL de Lucerne se sont montés à 226,5 millions de francs suisses (garage souterrain inclus). Cette maison au bord du lac des Quatre-Cantons a été financée par un partenariat public-privé ; c'est la réunion de collectivités publiques et d'investisseurs privés qui rendit possible la construction du nouveau Centre de culture et de congrès de Lucerne.

Salle de concerts[modifier | modifier le code]

La salle de concerts est réputée pour être une des meilleures salles pour les concerts classiques. Les aménagements intérieurs, aussi bien visuels que techniques ont influencé[réf. nécessaire] la salle de concerts de Dortmund qui a été ouverte en 2002. L’acousticien Russel Johnson, en collaboration avec Jean Nouvel, a créé une salle de concerts de première classe. La caisse de résonance en forme de coque de bateau dispose entre autres de chambres de son et d’écho réglables électriquement et de reliefs en plâtre façonnés spécialement. Cette configuration variable rend possible un réglage conforme aux exigences spécifiques des différentes musiques jouées. L’isolation de la caisse de résonance, particulièrement élaborée, possède des entrées conçues à la façon d’une écluse. À l’intérieur, le silence est perceptible presque physiquement. Cette acoustique exceptionnelle se destine en premier chef à la musique classique qui domine dans la programmation des concerts. Pendant plusieurs semaines en été, le palais est exclusivement requis pour les concerts classiques du festival de Lucerne offrant une programmation de haut niveau avec les meilleurs orchestres philharmoniques du monde. Hormis le répertoire classique, on peut entendre au cours de l’année un programme diversifié joignant le gospel et le blues.

Particularités[modifier | modifier le code]

De par leur forme, hauteur et perspective, les fenêtres sont devenues des sujets de carte postale. La terrasse sous le toit colossal offre une vue magnifique sur la baie lacustre et les montagnes toutes proches.

Accès[modifier | modifier le code]

Le KKL se situe à proximité de la gare de train de Lucerne et du débarcadère de la compagnie de navigation sur le lac des Quatre-Cantons.

Galerie[modifier | modifier le code]

Critique architecturale et discussion[modifier | modifier le code]

  • Messer, Klingen, Fallbeile. Revisited: An Jean Nouvels vor fünf Jahren eröffnetem Kultur- und Kongresszentrum in Luzern beeindruckte vor allem das Dach. Von Peter Neitzke, Frankfurter Rundschau, 15. Oktober 2003
  • Multiplikatoreneffekte in Luzern. Roland Scherer im Gespräch mit Jörg Seifert, in: Raimund Blödt, Frid Bühler, Faruk Murat, Jörg Seifert: Beyond Metropolis. Eine Auseinandersetzung mit der verstädterten Landschaft, Sulgen/Zürich: Niggli Verlag, 2006 (ISBN 3-7212-0583-9).
  • Architektur als Mutter aller Künste. Gesamteröffnung des Kunst- und Kongresszentrums Luzern. Von Roman Hollenstein, Neue Zürcher Zeitung, 25. März 2000
  • Türenschlagen für den Musik-Genuß. Diktat der Akustiker, Triumph der Akustiker: Jean Nouvels und Russell Johnsons neuer Konzertsaal der Musikfestspiele Luzern. Von Thomas Delekat, Die Welt, 21. August 1998

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :