Oscillation quasi biennale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Oscillation quasi-biennale)
Aller à : navigation, rechercher
Diagramme temps versus hauteur du vent équatorial (u) en m/s entre 20 et 35 km d'altitude de 1981 à 1991. Les valeurs positives montrent un vent d'ouest.

L’oscillation quasi biennale (OQB) est un changement oscillatoire de la direction des vents dans la stratosphère équatoriale, jusqu'à environ 12 degrés de l'équateur, ayant une période entre 24 et 30 mois[1]. Les vents changent d'abord de direction générale de l'ouest vers l'est, et vice-versa, au sommet de la stratosphère à environ 30 km d'altitude. Le changement se propage vers le bas à une vitesse de 1 km par mois mais décroît quand il atteint 23 km d'altitude[1]. Cette propagation est plus irrégulière avec les vents d'est et l'amplitude de ce changement est le double de celle des vents d'ouest.

Théorie[modifier | modifier le code]

L’OQB a été découverte durant les années 1950 grâce aux radiosondages mais aucune explication n'a été trouvée à cette époque. Les données ont montré qu'elle n'était pas reliée à une variation annuelle comme les autres changements de la stratosphère.

Dans les années 1970, Lindzen et James R. Holton ont noté que l’oscillation provenait d'ondes atmosphériques provenant de la troposphère tropicale se propageant vers le haut et qui se dissipent dans la stratosphère par refroidissement radiatif. La nature exacte du mécanisme a fait l'objet de nombreuses hypothèses. Récemment, les ondes de gravité ont été reconnues comme un des facteurs majeurs[2].

Effets[modifier | modifier le code]

L’oscillation quasi biennale permet le mélange de l'ozone stratosphérique et la modification des zones de précipitation de la mousson. Elle influence également la circulation atmosphérique de l'hémisphère nord en hiver lors d'un réchauffement de la stratosphère par l'inversion soudaine du vortex polaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) D.G. Andrews, J.R. Holton et C.B. Leovy, Middle Atmosphere Dynamics, Academic Press,‎ 1987, 489 p.
  • (en) M.P. Baldwin, « The Quasi-Biennial Oscillation », Rev. Geophys., no 39,‎ 2001, p. 179–229

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Organisation météorologique mondiale, « oscillation biennale du vent », Glossaire météorologique, Eumetcal
  2. Florent Beucher, Manuel de météorologie tropicale : des alizés au cyclone, t. 1, Météo-France,‎ 25 mai 2010 (ISBN 978-2-11-099391-5, présentation en ligne, lire en ligne [PDF]), chap. 7 section 7.2.2 (« Ondes équatoriales et oscillations tropicales "piégées" »), p. 333-335