Notre-Dame de Candelaria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Notre-Dame de Candelaria dans la basilique de la Candelaria, à Tenerife.
Extérieur de la basilique de la Candelaria à Tenerife.

Notre-Dame de Candelaria ou Vierge de Candelaria (en espagnol Virgen de Candelaria) est le nom donné à la Vierge Marie lors de son apparition à deux indigènes Guanches du Tenerife (Îles Canaries) en 1390.

Après la conquête des Canaries, en 1559 le pape Clément VIII a déclaré la Vierge comme patronne des îles Canaries[1], et le 12 décembre 1867, le pape Pie IX l'a déclarée patronne principale des îles Canaries[1]. Le 13 octobre 1889, la Vierge de Candelaria a été canoniquement couronnée par l'évêque de Tenerife, étant ainsi la cinquième en Espagne et, bien sûr, la première des îles Canaries.

La Vierge rappelle la Présentation de Jésus au Temple de Jérusalem et est une Vierge noire nommée La Morenita. Le 7 novembre 1826, l'image originale de la Vierge a disparu dans une tempête et a dû être remplacée, l'image actuelle est vénérée aujourd'hui, a été sculptée par le sculpteur Fernando Estévez et bénie en 1830.

La Vierge de la Candelaria est vénérée aujourd'hui dans la Basilique de Notre-Dame de la Candelaria, qui reçoit des millions de pèlerins chaque année. Sa fête est célébrée deux fois par an: les 2 février et 15 août. Des milliers de pèlerins viennent de tous les Îles Canaries et d'autres parties de l'Espagne dans la ville de Candelaria pour vénérer la Vierge de la Candelaria.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]